LE FIL

Ça devait arriver

La maladie de Pierce identifiée sur des vignes européennes

Vendredi 03 novembre 2017 par Alexandre Abellan

Infection mortelle pour les vignes infectées, la maladie de Pierce est caractérisée par un desséchement des feuilles, qui tombent et laissent sur la tige des pétioles.Infection mortelle pour les vignes infectées, la maladie de Pierce est caractérisée par un desséchement des feuilles, qui tombent et laissent sur la tige des pétioles. - crédit photo : DGAL
Après quatre années de lente propagation de la bactérie Xyllela fastidiosa sur le continent, la maladie de quarantaine est désormais présente en Europe. Sur le vignoble de l’île de Majorque.

L’annonce a fait l’effet d’un coup de tonnerre lors du congrès des pépiniéristes, ce 25 octobre à Carcassonne : « à Majorque, une trentaine de vignes de production de vin et de raisin de table ont été contaminées par Xyllela fastidiosa. Sous-espère fastidiosa » annonce Jacques Grosman, l’expert viticulture au ministère de l’Agriculture. Polyphage, cette bactérie est responsable de la maladie de Pierce, qui a causé de graves crises viticoles en Californie. En tout, 321 végétaux positifs ont été identifiés sur toute l’île de Majorque, sur des espèces allant de Cistus monspeliensis à Prunus domestica, en passant désormais par Vitis vinifera.

Réalisée en mai, cette première identification viticole de Xyllela fastidiosa n’est cependant pas une surprise, son passage à la vigne était attendu après des années de diffusion dans divers arbustes. La bactérie de quarantaine ayant d’abord été trouvé en 2013 dans les oliviers des Pouilles (Xyllela fastidiosa sous espèce pauca), puis en 2015 dans polygalles à feuilles de myrte en PACA et Corse (Xyllela fastidiosa multiplex), et enfin en 2016 dans des lauriers-roses d’Allemagne et des acacias d’Espagne (Xyllela fastidiosa fastidiosa).

"L'heure est grave"

« Notre préoccupation demeure et s'accentue avec la découverte de ceps contaminés par la bactérie responsable de la maladie de Pierce... Véritable fléau, qui pourrait devenir le phylloxera du troisième millénaire » a commenté David Amblevert, le président de la Fédération Française des Pépiniéristes Français. « Le matériel végétal importé doit subir tous les contrôles sanitaires de la part des autorités françaises, le danger est à nos portes. Quant à nous, nous devons nous familiariser à la reconnaissance des symptômes. »

Coup de semonce, cette alerte épidémiologique doit conduire à un renforcement des procédures réglementaires d’enrayement de la propagation européenne de la bactérie. Comme les Pouilles, les îles Baléares pourraient ainsi passer en stratégie d’enrayement (avec éradication et quarantaine de matériels végétaux). La Corse pourrait aussi passer à cette stratégie d’ici la fin de l’année, l’île ayant recensé 910 végétaux infectés par la sous-espèce multiplex (qui n’est pas transmissible à la vigne). La région PACA a quant à elle identifié sur 90 arbustes.

À noter que Xyllela fastidiosa fastidiosa a déjà été identifiée sur des vignes françaises en 1989, mais que sa propagation avait alors été enrayée (cliquer ici pour en savoir plus).
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2018 - Tout droit réservé