Accueil / Edito / Le vignoble meurtri par le gel

Le vignoble meurtri par le gel

Par Marion Sepeau Ivaldi Le 21 avril 2017
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le vignoble meurtri par le gel
L

a première vague de froid printanière sidère à plus d’un titre. C’est d’abord le nombre de vignobles touchés qui choque. Du Nord au Sud, il n’y a guère que les vignobles bénéficiant de la tempérance océanique qui sont passés au travers des griffes du gel. C’est aussi la récurrence des évènements gélifs. Domaines et vignobles accusent, pour certains, le coup de la loi des séries. Impossible pour l’instant d’évaluer précisément ce que la vigne aura perdu. Il faut attendre et observer. C'est stressant, pénible.

Ce qui est néanmoins sûr, c’est que les conséquences économiques de ce gel seront très hétérogènes. On connaît la capacité de la Champagne à résister même si l’effervescent vit une seconde année très sévère. En revanche à Chablis, en Bourgogne ou en Val de Loire, les stocks ont fondu : une nouvelle faible vendange sera sans nul doute difficile à plus d'un titre. En Languedoc, par la force d’une commercialisation poussive, les stocks sont là. Le gel va-t-il redonner de l’ardeur aux achats d’une vendange 2016 qui attend dans les chais ? 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé