LE FIL

En croissance

«Bien Boire en Beaujolais» dure 3 jours désormais

Dimanche 02 avril 2017 par Juliette Cassagnes

L'affiche 2017 du salon Bien Boire en Beaujolais
L'affiche 2017 du salon Bien Boire en Beaujolais - crédit photo : BBB
Le salon Bien Boire en Beaujolais (BBB) attire toujours plus de vignerons exposants. Nouveautés pour cette sixième édition : l'événement s'étale sur trois jours et trois sites.

« Bien Boire en Beaujolais », c'est l'événement de l'année pour les producteurs de Beaujolais. Ce salon professionnel, né il y a à peine six ans, n'en finit pas de grossir au fil des éditions. Organisé par des vignerons pour des vignerons, ils sont désormais 190, soit la moitié des domaines qui font de la mise en bouteille dans le vignoble, à avoir rejoint le mouvement, réunis sous les cinq associations : « La Beaujoloise », « Beauj'all'wines », « la Biojolaise », « Beaujol'art », « Les Gamays chics ». Ce salon a en effet la particularité d'être financé par les vignerons eux-mêmes, via leurs cotisations versées à celles-ci.

Les exposants répartis sur 3 sites, dans le vignoble

Une grande nouveauté introduite cette année : la durée de l'évènement qui a été allongée sur trois jours au lieu d'un, du dimanche 2 au mardi 4 avril 2017. Réservé, traditionnellement aux professionnels - cavistes, sommeliers, restaurateurs - les particuliers pourront également venir y faire un tour.

L'organisation a dû par ailleurs s'adapter pour pouvoir accueillir tout le monde. Le rendez-vous se déroulera sur trois sites distincts et non plus deux comme l'an passé, qui seront reliés par un système de navettes : le Château des Ravatys (Saint-Lager, Rhône), le Château de Pizay (Saint-Jean-d'Ardières, Rhône) et le Château de la Chaize (Odenas, Rhône).

Avec ce nouveau dispositif, les responsables espèrent dépasser les 1500 visiteurs, nombre atteint les années précédentes. A ce jour, 1100 pré-inscriptions ont été enregistrées.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé