LE FIL

Vie syndicale

Naissance de la Fédération régionale de la pépinière Auvergne-Rhône-Alpes

Lundi 19 décembre 2016 par Juliette Cassagnes

De gauche à droite: Pierre-Denis Tourette, président du Syndicat Drôme-Ardèche et secrétaire général de la FFPV, Christophe Raucaz, président du syndicat des pépiniéristes de Savoie et nouveau président de la Fédération Régionale des pépiniéristes AURA,  Émilie Bonnivard, Vice-Présidente du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes en charge de l'agriculture et Philippe Bouteille, représentant des pépiniéristes du Rhône. Ils signaient ce mardi 13 décembre le plan de compétitivité de la filière.
De gauche à droite: Pierre-Denis Tourette, président du Syndicat Drôme-Ardèche et secrétaire général de la FFPV, Christophe Raucaz, président du syndicat des pépiniéristes de Savoie et nouveau président de la Fédération Régionale des pépiniéristes AURA, Émilie Bonnivard, Vice-Présidente du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes en charge de l'agriculture et Philippe Bouteille, représentant des pépiniéristes du Rhône. Ils signaient ce mardi 13 décembre le plan de compétitivité de la filière. - crédit photo : FFPV
Les trois syndicats de pépiniéristes de Drôme-Ardèche, de Savoie et du Beaujolais, se sont regroupés pour donner naissance à la Fédération régionale de la pépinière Auvergne-Rhône-Alpes. Celle-ci annonce par ailleurs le lancement de son nouveau plan de compétitivité régional.

La nouvelle Fédération régionale de la pépinière Auvergne-Rhône-Alpes est née. Elle regroupe les syndicats de pépiniéristes des départements de la Drôme, de l'Ardèche, des deux Savoie et du Rhône (Beaujolais). Elle regroupe au total 160 entreprises et est présidée par Christophe Raucaz, président du syndicat des pépiniéristes de Savoie. Son secrétaire est Pierre-Denis Tourette, par ailleurs président du syndicat Drôme-Ardèche et secrétaire général de la FFPV, et son trésorier Philippe Bouteille, président des pépiniéristes du Rhône.

"Un plan pour redonner à la filière plus de compétitivité"

La nouvelle entité a présenté ce mardi 13 décembre 2016, à Cruet (Savoie), son plan régional de compétitivité. Intitulé « Pepi 20-20 », il a été initié en 2014 au niveau national par la FFPV afin d'être « adapté et mis en œuvre dans chaque bassin de production ».

Le plan du bassin Auvergne-Rhône-Alpes sera soutenu financièrement par la région pendant trois ans et servira à structurer la filière et les entreprises, en finançant des investissements productifs. Autres axes stratégiques prévus : la consolidation de l'offre de plants tout en les prémunissant des risques sanitaires et enfin, l'innovation : sélection variétale, R&D sur les cépages résistants, création de nouvelles machines, etc.

Elle est la seconde région, après la « nouvelle Aquitaine » en 2015, à débuter son plan de compétitivité. Ce dernier est en cours de définition dans les régions Bourgogne, Languedoc et Paca.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé