LE FIL

Nouvel observatoire

Les vins méditerranéens en forme

Lundi 28 novembre 2016 par Bertrand Collard

Jean-Philippe Perrouty directeur de Wine Intelligence présente les premiers résultats de l'observatoire des vins méditerranéens commandé par Vinisude
Jean-Philippe Perrouty directeur de Wine Intelligence présente les premiers résultats de l'observatoire des vins méditerranéens commandé par Vinisude - crédit photo : Bertrand Collard
Vinisud a confié à Wine Intelligence la réalisation d’un observatoire des vins méditerranéens. D’où il ressort que leurs exportations progressent en volume comme en valeur.

Pour renforcer son statut de salon de référence des vins méditerranéens, Vinisud lance un observatoire de ces vins, avec Wine Intelligence. Premier enseignement « Les vins méditerranéens représentent un quart de la production mondiale. Les deux tiers sont consommés dans leurs marchés domestiques. Le tiers restant est exporté », souligne Jean-Philippe Perrouty directeur de Wine Intelligence.

"L'Italie en tête des exportateurs"

En tête des exportateurs de vins méditerranéens : l’Italie, qui réalise la moitié des exportations de ces vins, suivie de l’Espagne. La France n’arrive qu’en troisième positions. Entre 2013 et 2015, ces exportations françaises ont stagné en volume (5 millions d’hl, - 1 %) mais fortement progressé en valeur (1,5 milliard d’euros, + 11%). Nos vins méditerranéens (Languedoc-Roussillon, Vallée du Rhône, Provence, Corse et bassin Sud-Ouest) se sont donc valorisés.

Durant la même période, l’Italie a réalisé de meilleures performances, progressent en volume (14,1 millions d’hl, +8%) et en valeur (3,9 milliards d’euros, +8%). Et les exportations de l’ensemble des vins méditerranéens progressent en volume (29,3 millions d’hl, + 6 %) et en valeur (7,6 milliards d’euros, + 9%)

Wine Intelligence s’est aussi intéressé aux acheteurs. L’Allemagne et le Royaume-Uni arrivent en tête, suivis des Etats-Unis. Mais ces derniers valorisent bien mieux les vins que nos voisins. Alors que l’Allemagne et le Royaume-Uni achète les vins méditerranéens au prix moyen de 2,5 à 2,6 €/l, les Etats-Unis paient 4,2 €/l.

"La Chine la plus dynamique"

De tous les marchés, c’est la Chine le plus dynamique : les exportations de vins méditerranéens y ont progressé de 46 % en volume entre 2013 et 2015 pour atteindre 1 million d’hl.

Le Royaume-Uni succombe aux effervescents. « C’est le premier débouché export pour les proseccos, cavas et crémants de Limoux », souligne Jean-Philippe Perrouty. Les USA jettent leur dévolu sur les rosés. « C’est le deuxième marché de vins rosés au monde, après la France. Ces vins sont passés de 12 % de la consommation américaine à 17% entre 2007 et 2015. Leur consommation est portée par les jeunes ».

Pour Vinisud et Wine Intelligence, les vins méditerranéens sont ceux d’Italie, d’Espagne, du Portugal, du sud de la France (Languedoc-Roussillon, Vallée du Rhône, Provence, Corse et bassin Sud-Ouest), de Croatie, Slovénie, Grêce, Bosnie, Monténégro, Macédoine, Israël, Liban, Turquie, Algérie, Maroc, Egypte et Tunisie

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé