LE FIL

Brexit

La bouteille de vin augmenterait de 29 pence en moyenne

Vendredi 28 octobre 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

Suite aux hausses de prix engendrées par le Brexit, le vin restera-t-il aussi aussi présent dans les pubs où la tradition de la bière est encore forte ?
Suite aux hausses de prix engendrées par le Brexit, le vin restera-t-il aussi aussi présent dans les pubs où la tradition de la bière est encore forte ? - crédit photo : Pixabay
Les dernières estimations de la Wine and spirit trade association concluent qu’une bouteille de vin issue de l’Union européenne devrait augmenter de 29 pence en moyenne.

29 pence pour une bouteille de vin issue de l’Union européenne, 22 pence pour un flacon venu des pays tiers : telle est l’augmentation estimée du prix des bouteilles sur le marché britannique suite au Brexit, annonce la Wine and spirit trade association. L’organisation britannique, qui représente les opérateurs de la filière vinicole, se montre particulièrement inquiète pour le secteur. Selon elle, le coût de la baisse de valeur de la livre de 15 %, observée depuis le 23 juin, se monte de 225 millions de livres (251 millions d’euros) par an pour les importations de vins européens. Ce montant se chiffre à 188 millions de livres (209 millions d’euros) pour l’importation des vins issus des pays tiers. Ensemble ces pertes sèches sur les importations représentent environ 10 % de la fiscalité prélevée sur les alcools dans le pays. « Ce coût devra probablement être absorbé par le secteur du vin » déplore la WSTA qui rappelle que l’activité économique liée à la commercialisation du vin génère 17,3 milliards de livres par an (19,29 milliards d’euros) et emploie directement quelque 170 000 personnes.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé