LE FIL

Cru Bourgeois

278 châteaux médocains et 30 millions de cols 2014

Mercredi 21 septembre 2016 par Alexandre Abellan

Ce 20 septembre, les Crus Bourgeois investissaient le Palais de la Bourse, à Bordeaux, pour présenter aux négociants et à la presse leur nouvelle sélection.Ce 20 septembre, les Crus Bourgeois investissaient le Palais de la Bourse, à Bordeaux, pour présenter aux négociants et à la presse leur nouvelle sélection. - crédit photo : Alliance des Crus Bourgeois du Médoc
Cette septième sélection annuelle des Crus Bourgeois marque une hausse de 50 % des volumes pouvant revendiquer le signe de qualité.

Mention traditionnelle tenant depuis 2009 du label de qualité, la qualification « Cru Bourgeois » vient d’être attribuée à 278 châteaux du Médoc pour le millésime 2014. En tout, ce sont 30 millions de cols qui pourront apposer le sticker anti-contrefaçon du syndicat (+50 % par rapport au petit millésime 2013). Représentant le tiers de la production médocaine, ces propriétés sont issues de sept appellations bordelaises : Médoc, Haut Médoc, Listrac-Médoc, Margaux, Moulis, Pauillac et Saint-Estèphe (l’AOC Saint-Julien en étant absente). Mise en place depuis l’automne 2011 (pour le millésime 2009), la sélection officielle des Crus Bourgeois du Médoc est révisée chaque année au terme de dégustations à l’aveugle précédant le conditionnement des vins. Pour lire l'intégralité du classement, cliquer ici.

Sélection endeuillée

Dévoilée ce 20 septembre, cette nouvelle sélection porte le deuil de Frédéric de Luze, le président emblématique des Crus Bourgeois, disparu cet été. Ayant repris le flambeau, Olivier Cuvelier poursuit sa volonté de créer un classement quinquennal des Crus Bourgeois, se déployant sur trois niveaux (les crus bourgeois, les crus bourgeois supérieurs et les crus bourgeois exceptionnels). Réunie ce 14 septembre, l’assemblée générale extraordinaire du syndicat a adopté le projet qui lui a été présenté. Le cahier des charges doit désormais être analysé par une commission d’experts au sein de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (Inao). Ce projet a l’ambition d’entrer en vigueur en 2020.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé