LE FIL

Médoc

Le marathon 2016 remporté par Freddy Guimard en 2h25

Mercredi 14 septembre 2016 par Alexandre Abellan

Coureur d’Eure-et-Loir, Freddy Guimard a remporté la trente-deuxième édition du Marathon du Médoc sous le dossard du château Pichon-Baron (deuxième cru classé de Pauillac). Habituée de la course, Nathalie Vasseur n'a pas caché sa joie en remportant une nouvelle fois la course.Coureur d’Eure-et-Loir, Freddy Guimard a remporté la trente-deuxième édition du Marathon du Médoc sous le dossard du château Pichon-Baron (deuxième cru classé de Pauillac). Habituée de la course, Nathalie Vasseur n'a pas caché sa joie en remportant une nouvelle fois la course. - crédit photo : Association pour le Marathon des Châteaux du Médoc
À petites foulées, le champion de France du 10 kilomètres vient de mettre fin à la série de cinq victoires de Thierry Guibault. Nathalie Vasseur a, quant à elle, remporté sa quatorzième victoire pour le volet féminin.

Rendez-vous festif pour la majorité des 7 669 coureurs l’ayant achevé, le Marathon des Châteaux du Médoc est pour d’autres une véritable compétition sportive. Sacré champion de France du 10 kilomètres en avril dernier, Freddy Guimard a pris avec une apparente facilité la première place ce 10 septembre. En 2 heures et vingt-cinq minutes, il a brisé la série de cinq victoires consécutives remportées par Thierry Guibault. Ce dernier est arrivé en deuxième place, en 2 h 31, suivi une minute plus tard par Adrien Guiomar, son coéquipier dans l’équipe du château Brane-Cantenac (deuxième cru classé de Margaux).

Habituée du podium féminin, Nathalie Vasseur a gagné son quatorzième marathon du Médoc. En 2 h 57, elle perd quatre minutes par rapport à sa victoire de 2015, avec un temps légèrement inférieur aux 2 h 58 qui lui avaient valu la deuxième place en 2013. À 3 heures, Sandra Gouault arrive en deuxième place, suivie par Stéphanie Briand-Viau (3 h 04).

"Le marathon le plus long du monde"

Partie des quais de Pauillac ce samedi matin, la course proposait 22 stands « oeno-sportifs », soit des haltes de dégustation des châteaux médocains. Une vingtaine de stands culinaires (de l’huître à l’entrecôte, en passant par les fromages et glaces) donnaient également des excuses au commun des participants pour courir les 42,5 km du parcours en plus de sept heures. Déguisés suivant le thème "contes et légendes", les participants sont débuté des quais de Pauillac pour descendre vers Beychevelle, avant de remonter par Artigues à Saint-Estèphe et rejoindre leur point de départ.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé