LE FIL

Disparition

Les Crus Bourgeois du Médoc perdent l’artisan de leur renouveau

Lundi 29 août 2016 par Marion Sepeau Ivaldi

Frédéric de Luze avait repris la propriété familiale, le Château Paveil de Luze, en 2004. Il avait créé, en association avec Thierry Decré, LD Vins, dédiée à la vente de grandes crus à l’international.Frédéric de Luze avait repris la propriété familiale, le Château Paveil de Luze, en 2004. Il avait créé, en association avec Thierry Decré, LD Vins, dédiée à la vente de grandes crus à l’international. - crédit photo : Crus Bourgeois
Frédéric de Luze, président des crus bourgeois du Médoc s’est éteint. Une triste nouvelle qui vient noircir un peu plus un été sombre dans le bordelais.

Agé de 54 ans, Frédéric de Luze a tiré sa révérence. Le père de la campagne de communication « Bourgeois et fier de l’être », qui ne manquait pas d’un certain sens de l’auto-dérision, a œuvré avec beaucoup d’énergie à reconstruire la mention Crus Bourgeois. En 2010, il prend la présidence des Crus Bourgeois, succédant à Thierry Gardinier. Il met en place une démarche de qualité « Crus Bourgeois » qu’il valorise sur les marchés internationaux avec l’aide des administrateurs. Le président repense la communication de la mention, notamment en créant le sticker « Cru Bourgeois ». Son dernier projet, le nouveau classement valable 5 ans avec hiérarchisation des crus, devait être l’aboutissement de sa présidence. Il n’aura malheureusement pas  eu le temps de concrétiser.

Frédéric de Luze avait repris la propriété familiale, le Château Paveil de Luze, en 2004. Il avait créé, en association avec Thierry Decré, LD Vins, dédiée à la vente de grandes crus à l’international.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé