LE FIL

Vins les plus chers au monde

L’Allemagne taille des croupières à la Bourgogne

Jeudi 04 août 2016 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 09/08/2016 12:25:05

Avec la mise à l’écart des vins d’Henri Jayer, la Romanée-Conti retrouve la première position du top 50 en 2016.Avec la mise à l’écart des vins d’Henri Jayer, la Romanée-Conti retrouve la première position du top 50 en 2016. - crédit photo : Création Vitisphere
Si les vins français trustent toujours le top 50 (avec 37 cuvées, dont 32 de Bourgogne), les vins d'outre-Rhin y font une percée plus que notable (avec 6 cuvées de Moselle et autant du Rheingau).

Chamboule-tout ! Dans la liste des cinquante cuvées les plus chères au monde, la France n’en positionne plus que trente-sept, selon les dernières données du site néo-zélandais Wine Searcher. Il y a tout juste un an, l’hégémonie française était encore on ne peut plus nette, avec quarante-cinq vins dans le top 50. Le principal changement du classement 2016 est l’arrivée en masse de vins allemands, avec douze cuvées (soit trois fois plus qu’en 2015).

A LIRE AUSSI

Vins les plus chers du monde
Le top 50, nouveau monopole de la Bourgogne
Vins les plus chers du monde
Un top 50 toujours plus trusté par la Bourgogne

Mais ce chamboulement ne marque ni un désamour des marchés internationaux pour les vins de Bourgogne (qui trustent les deux tiers de ce top 50), ni un coup de foudre pour les vins d’outre-Rhin (bien que la réputation de la Moselle et du Rheingau ne soit plus à faire). L’origine de ce chambardement est en fait purement méthodologique, Wine Searcher ayant revu ses critères d’échantillonnage. Pour être incluse dans la liste, la cuvée d’un domaine doit être référencée à la vente sur au moins quatre millésimes, dont deux sur la dernière décennie.
 

Les cuvées d’Henri Jayer mises hors-jeu

Cette modification doit permettre à la liste de mieux refléter les réalités de ce marché de niche, bien que l’effet de rareté rende caduque toute notion de représentativité (ne serait-ce que lorsque le prix maximum d’une bouteille de la Romanée-Conti peut aller jusqu’à 60 700 euros*). En pratique, ce nouveau filtre a fait disparaître de la liste les cuvées du défunt Henri Jayer. Si l’emblématique vigneron des Côtes de Nuits est décédé en 2006, son Richebourg trônait encore l’an dernier au sommet de ce top 50.

"11 916 € la bouteille de DRC"

Même remis à plat, ce top 50 laisse toujours la part belle à l’habituelle domination bourguignonne. Sur les 32 cuvées de Bourgogne (contre 38 l’an dernier), on en trouve 24 de Côte de Nuits et 8 de Côte de Beaune. Constitué d’une quinzaine de domaines prestigieux, ce bloc est dominé par les six cuvées constituant la gamme du Domaine de la Romanée-Conti (DRC pour les intimes) et les neuf grands crus du domaine Leroy. Prenant la tête du podium, la bouteille de Romanée-Conti affiche un prix de vente moyen de 11 916 € selon Wine-Searcher.

Ce qui place toujours la mythique cuvée dans un monde à part, la suivante, de l’iconique Egon Müller, ne chiffrant « qu’à » 7 074 €. En tout, douze cuvées allemandes sont recensées dans ce classement, dont six de Moselle (contre quatre l’an dernier), mais on notera surtout l’entrée de cinq références du Rheingau et d’une de Pfaz.

Usual Suspects

En dehors de la Bourgogne et de l’Allemagne, le reste de la liste reste globalement inchangé. On y trouve toujours les deux mêmes crus de Pomerol pour Bordeaux (qui ont la particularité de ne pas être classés, mais d’être particulièrement rares), un seul vin californien (Screaming Eagle), et le nombre de champagnes monte à trois avec l’entrée de la Réserve de l’Abbaye de Dom Pérignon.

A noter que cette liste doit être prise comme une photographie du marché international à la vente. Les prix moyens utilisés ne sont pas calculés à partir d’achats (type ventes aux enchères), mais à partir des listes de ventes répertoriées par le WineSearcher (prix tout millésime confondu et ramené à 75 cL). Actuellement, le site néo-zélandais recense 68 583 metteurs en marchés, pour 8,6 millions de références.

 

* : On peut ajouter que la valeur moyenne de l’ensemble de ce top 50 reviendrait à 128 831 €, si une cave avait le bonheur d’accueillir chacune de ces cuvées.

 

Classement des 50 vins les plus chers au monde, arrêté au premier août 2016 selon le site Wine Searcher (en prix moyen par équivalent bouteille de 75 cL) :

1. Domaine de la Romanée-Conti : Romanée-Conti Grand Cru (Côte de Nuits), 11 916 € ;

2. Egon Müller-Scharzhof : Scharzhofberger Riesling Trockenbeerenauslese (Moselle, Allemagne), 7 074 € ;

3. Domaine Leflaive : Montrachet Grand Cru (Côte de Beaune), 5 757 € ;

4. Domaine Leroy : Musigny Grand Cru (Côte de Nuits), 5 463 € ;

5. Domaine Georges et Christophe Roumier : Musigny Grand Cru (Côte de Nuits), 5 138 € ;

6. Joh. Jos. Prüm : Wehlener Sonnenuhr Riesling Trockenbeerenauslese (Moselle, Allemagne), 4 767 € ;

7. Domaine de la Romanée-Conti : Montrachet Grand Cru (Côte de Beaune), 4 534 € ;

8. Domaine Leroy : Chambertin Grand Cru (Côte de Nuits), 3 719 € ;

9. Domaine Leroy : Richebourg Grand Cru (Côte de Nuits), 3 004 € ;

10. Domaine du Comte Liger-Belair : La Romanée Grand Cru, (Côte de Nuits), 2 983 € ;

11. Screaming Eagle : Cabernet Sauvignon (Napa Valley, Etats-Unis), 2 847 € ;

12. Domaine de la Romanée-Conti : La Tâche Grand Cru Monopole (Côte de Nuits), 2 840 € ;

13. Domaine Jean-François Coche-Dury : Corton-Charlemagne Grand Cru (Côte de Beaune), 2 839 € ;

14. Petrus : Pomerol (Bordeaux), 2 663 € ;

15. Domaine Faiveley : Musigny Grand Cru (Côte de Nuits), 2 598 € ;

16. Weingut Markus Molitor : Zeltinger Sonnenuhr Riesling Trockenbeerenauslese (Moselle, Allemagne), 2 551 € ;

17. Egon Müller-Scharzhof : Scharzhofberger Riesling Eiswein Gold Cap (Moselle, Allemagne), 2 490 € ;

18. Château Le Pin : Pomerol (Bordeaux), 2 389 € ;

19. Domaine Dujac : Chambertin Grand Cru (Côtes de Nuits), 2 322 € ;

20. Domaine Leroy : Romanée-Saint-Vivant Grand Cru (Côte de Nuits), 2 219 € ;

21. Egon Müller-Scharzhof : Scharzhofberger Riesling Eiswein (Moselle, Allemagne), 2 171 € ;

22. Champagne Krug : Clos d’Ambonnay (Champagne), 2 162 € ;

23. Domaine Leroy : Clos de la Roche Grand Cru (Côte de Nuits), 2 038 € ;

24. Domaine Dugat-Py : Chambertin Grand Cru (Côte de Nuits), 1 951 € ;

25. Domaine Leroy : Latricières-Chambertin Grand Cru (Côte de Nuits), 1 939 € ;

26. Domaine de la Romanée-Conti : Richebourg Grand Cru (Côte de Nuits), 1 840 € ;

27. Domaine Leroy : Corton-Charlemagne Grand Cru (Côte de Beaune), 1 703 € ;

28. Schloss Johannisberg : Goldlack Riesling Trockenbeerenauslese (Rheingau, Allemagne), 1 669 € ;

29. Domaine Ramonet : Montrachet Grand Cru (Côte de Beaune), 1 640 € ;

30. Domaine Jean-François Coche-Dury : Les Perrières, premier cru de Meursault (Côtes de Beaune), 1 615 € ;

31. Champagne Dom Pérignon : P3  (Champagne), 1 614 € ;

32. Weingut Bassermann-Jordan : Forster Jesuitengarten Riesling Trockenbeerenauslese (Pfalz, Allemagne), 1 517 € ;

33. Kloster Eberbach : Hochheimer Domdechaney Riesling Trockenbeerenauslese (Rheingau, Allemagne), 1 548 € ;

34. Sylvain Cathiard : Romanée-Saint-Vivant Grand Cru (Côte de Nuits), 1 537 € ;

35. Domaine des Comtes Lafon : Montrachet Grand Cru (Côte de Beaune), 1 476 € ;

36. Domaine de la Romanée-Conti : Romanée-Saint-Vivant Grand Cru (Côte de Nuits), 1 455 € ;

37. Domaine Leroy : Corton-Renardes Grand Cru (Côte de Beaune), 1 448 € ;

38. Kloster Eberbach : Rauenthaler Baiken Riesling Trockenbeerenauslese (Rheingau, Allemagne), 1 438 € ;

39. Domaine Leroy : Clos de Vougeot Grand Cru (Côte de Nuits), 1 390 € ;

40. Domaine Georges Roumier : Les Amoureuses, premier cru de Chambolle-Musigny (Côtes de Nuits), 1 348 € ;

41. Domaine Méo-Camuzet : Au Cros Parantoux (Côtes de Nuits), 1 343 € ;

42. Dom Pérignon : Réserve de L’Abbaye (Champagne), 1 333 € ;

43. Freiherr Langwerth von Simmern : Hattenheimer Nussbrunnen Riesling Trockenbeerenauslese (Rheingau, Allemagne), 1 323 € ;

44. Domaine de la Romanée-Conti : Grands Echezeaux Grand Cru (Côte de Nuits), 1 319 € ;

45. Domaine Armand Rousseau Père et Fils : Chambertin Grand Cru (Côte de Nuits), 1 283 € ;

46. Domaine Méo-Camuzet : Richebourg Grand Cru (Côte de Nuits), 1 282 € ;

47. Emmanuel Rouget : Cros Parantoux (Côte de Nuits), 1 281 € ;

48. Domaine Armand Rousseau Père et Fils : Chambertin-Clos de Bèze Grand Cru (Côte de Nuits), 1 273 € ;

49. Schloss Vollrads : Riesling Trockenbeerenauslese (Rheingau, Allemagne), 1 242 € ;

50. Joh. Jos. Prüm : Wehlener Sonnenuhr Riesling Eiswein (Moselle, Allemagne), 1 221 €.

Classement alternatif

Pour les professionnels, d'autres approches de classements existent. Comme celui du site Wine-Lister, qui ajoute aux prix des cuvées leurs performances commerciales réelles. Selon son dernier classement, DRC occupe les deux premières places avec La Tâche et la Romanée Conti, viennent ensuite Petrus, Champagne Salon, Krug… Cliquer ici pour en savoir plus.
 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé