Accueil / / Mission remplie pour cette première année de lancement du Vinion de Pellenc

Campagne réussie
Mission remplie pour cette première année de lancement du Vinion de Pellenc

Selon une étude lancée par Pellenc, 95% des utilisateurs du sécateur Vinion en seraient satisfaits. Un bon score pour une première année de lancement.
Par Lucie Marné Le 06 juin 2016
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Mission remplie pour cette première année de lancement du Vinion de Pellenc
78% des utilisateurs ont acheté le Vinion pour sa légèreté - crédit photo : Martin Caillon
D

epuis son lancement au denier Sitévi à Montpellier en novembre 2015, le sécateur Vinion de Pellenc semble avoir conquis ses premiers acheteurs. Selon une enquête réalisée par un bureau d’étude externe, 95 % des utilisateurs du Vinion seraient satisfaits du dernier sécateur Pellenc pour cette première saison de taille. Bien que Pellenc ne souhaite pas communiquer ses objectifs de vente, l’entreprise se félicite de son score : «Nous avons dépassé de 40 % les objectifs que nous nous étions fixés» se réjouie Jessica Galizzi.

Nous avons dépassé de 40% les objectifs que nous nous étions fixés

Basée sur 30 critères de satisfaction, cette étude a été menée auprès de 400 vignerons de 44 départements français différents. Pour chaque critère, les personnes interrogées ont attribué une note variant de 1 (très satisfait) à 4 (pas satisfait).

Ainsi, selon les résultats de l’étude, 78 % des vignerons interrogés considèrent la légèreté du sécateur comme premier critère d’achat. Avec un poids de 690 g, le Vinion se place en effet comme le sécateur le plus léger du marché. Le rapport qualité/prix arrive quant à lui en 3ème position comme critère de satisfaction. Il faut dire que sur ce point, Pellenc avait mis la barre haute. A seulement 790€ HT, le Vinion est le sécateur le moins cher du marché, soit environ 40 % de moins que ses concurrents.

Comment Pellenc explique ce prix défiant toute concurrence ? « Nous avons complètement changé notre chaine de production à Pertuis dans le Vaucluse (siège social de Pellenc, NDLR) et nous faisons moins appel à des sous-traitants. Cela a entrainé des économies d’échelle conséquentes que nous avons pu répercuter sur le prix de vente du sécateur » explique Jessica Galizzi. Avec ce faible coût, Pellenc a notamment pu développer son marché vers les pays viticoles émergents.

Au vu des ruptures de stocks chez de nombreux concessionnaires cette année, certains vignerons ont d’ores et déjà passé commande pour la prochaine campagne. Et selon Pellenc, le prix de vente du Vinion ne devrait pas changer pour la saison de taille 2016-2017.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé