LE FIL

Printemps frais

Le vignoble audois touché par le gel

Mercredi 27 avril 2016 par Michèle Trévoux

Le Cabardès et des Corbières centrales sont les secteurs les plus touchés avec des parcelles touchées jusqu’à 100%.Le Cabardès et des Corbières centrales sont les secteurs les plus touchés avec des parcelles touchées jusqu’à 100%. - crédit photo : Chambre d'agriculture de l'Aude
Des gelées blanches ont causé d’importants dégâts dans le vignoble audois et sur la partie ouest de l‘Hérault. L’ensemble du vignoble est touché à des degrés divers.

Ce que les viticulteurs languedociens redoutaient est arrivé. Conséquence d’un hiver très doux, les gelées de printemps ont endommagé le vignoble. Dans la nuit du 18 au 19 avril, les températures ont fortement chuté. Elles sont descendues à -2,5°C en moyenne, et jusqu’à  -5°C dans les vignobles d’altitude. Les dégâts les plus importants ont été constatés dans les parcelles situées dans les bas de coteaux, sur les bords de rivière et dans les cuvettes où s’accumule l’air froid. Le Cabardès et des Corbières centrales sont les secteurs les plus touchés avec des parcelles touchées jusqu’à 100%. Dans la plaine de Narbonne, les dommages sont estimés entre 50 et 80% et entre 20 et 50% à Limoux.

Près de 30% du vignoble serait touché

« Les 76 000 ha du vignoble audois ont été touchés mais à des degrés divers. Les dégâts sont été variables et dépendent du stade végétatif atteint au moment du gel. Nous estimons à environ 20 000 ha l’ensemble des parcelles gelées à 100% », constate Emmanuel Rouchaud, chef du pôle viticulture œnologie à la Chambre d’agriculture de l’Aude. « Au stade du débourrement ou pointe verte, les bourgeons gelés se sont affaissés et sont tombés rapidement après une légère pression. Le plus souvent, seuls les bourgeons primaires en activité ont été détruits. Les bourgeons secondaires pourront donner une nouvelle génération. A un stade plus avancé, lorsque les rameaux avaient atteint quelques centimètres de long, les dégâts sont plus importants. Les pousses sont détruites entièrement, mas rarement sur l’ensemble des rameaux. Les feuilles du bas sont souvent restées intactes. Dans les cas les plus sévères, seuls les bourgeons de la couronne situés à la base des rameaux sont restés indemnes, ils pourront se développer ultérieurement, mais ils seront rarement fructifères ».

 

 

 

 

Les soins à donner à la vigne sont fonction des dégâts
- Dans le cas d’un gel total, il n’y a rien à faire, seulement attendre que les bourgeons secondaires et les bourgeons du vieux bois démarrent. Dans certains cas, il est conseillé de provoquer leur débourrement par une nouvelle taille. Ensuite, il suffira de pratiquer un ébourgeonnage pour limiter la concurrence entre les rameaux et ne garder que les mieux placés. - Dans le cas où les inflorescences sont intactes, les entre-cœurs vont se développer et les rameaux se ramifier. Il faudra alors supprimer certaines ramifications afin de discipliner la végétation.
Tags : Gel Aude Languedoc

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé