LE FIL

350 000 ? pour Grignan-les-Adhémar

Vendredi 25 mai 2012 par Ch. S.

L'AOC Grignan-les-Adhémar lance un plan stratégique avec le soutien de la région Rhône-Alpes. Anciennement Coteaux du Tricastin, l'appellation se promeut sous un nouveau jour.

La région Rhône-Alpes a dit oui à la demande de Programme intégré de développement agricole (Pida) déposé par la jeune appellation Grignan-les-Adhémar, ex-Coteaux du Tricastin.

D'une durée de quatre ans, il bénéficie du soutien de la région à hauteur d'environ 350 000 euros. En y ajoutant les autres aides des collectivités territoriales et de la profession, l'enveloppe globale devrait frôler les 1,4 million d'euros.

« Ce programme va encadrer le lancement de notre appellation, expose Henri Bour, son président. Il a valeur de plan stratégique. Nous allons déployer des actions de promotion et de communication ainsi que des études de terroir et de profil sensoriel de nos vins. »

Au travers de ces dernières, les vignerons veulent assurer la pérennité de cette AOC de 1 800 ha, qui produit 50 000 à 60 000 hl par an.

« Nous devons maintenir ce potentiel de production pour conserver de la visibilité, dit Henri Bour. C'est la raison pour laquelle nous allons, dès la rentrée, lancer l'étude terroir. Elle doit permettre d'orienter les vignerons dans l'encépagement de leur vignoble. »

Une centaine de fosses géologiques vont être creusées par un géologue et le laboratoire de Suze-la-Rousse (Drôme). « Nous analyserons les interactions vin/terroir », reprend Henri Bour.

Le plan prévoit en outre des formations à la qualité, au développement durable ? la Drôme est le premier département bio de France ? et des études sur la transmission des exploitations.

Dès cet été, l'appellation organisera des fêtes du vin chaque vendredi soir à Grignan (Drôme). Elles combineront concert de musique et dégustation de truffes d'été, l'autre production emblématique de ce territoire.

Le 8 août, la première Fête des vignerons se tiendra à La Garde-Adhémar (Drôme). « Nous voulons profiter de la manne touristique, indique Henri Bour. Elle est en plein boum et il s'agit d'un tourisme de qualité. » Un chargé de mission va par ailleurs être prochainement recruté.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2019 - Tout droit réservé