Accueil / Viticulture / Les agriculteurs victimes des produits phytos créent leur association

Santé au travail
Les agriculteurs victimes des produits phytos créent leur association

Samedi 19 mars, à Ruffec, en Charente, une cinquantaine d'agriculteurs et de salariés agricoles ont créé Phyto victimes. Cette association a pour vocation de soutenir et de conseiller les victimes des produits de traitement de toutes les régions de France.
Par M. G. Le 21 mars 2011
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les agriculteurs victimes des produits phytos créent leur association
L

a liste des pathologies dont ils souffrent est tragique : cancers du sang, de la vessie, de la prostate, maladie de Parkinson, syndrome myéloprolifératif? L'association a pour objectif de soutenir moralement ses adhérents. Elle les accompagne aussi dans les démarches administratives et juridiques liées à leur pathologie. Ainsi, elle les conseille pour faire reconnaître leur maladie comme maladie professionnelle. Et, si la MSA s'y refuse, elle aide ses membres dans les procédures auprès des tribunaux.

Phyto victimes travaille avec le cabinet d'avocats Teissonnière-Topaloff-Lafforgue spécialisé dans les maladies professionnelles et les accidents du travail. Il s'est fait connaître en défendant des victimes de l'amiante.

Frédéric Ferrand compte parmi les premiers membres de l'association Phyto victimes. Sa vie a basculé en avril 2010 quand un urologue a détecté chez lui un cancer de la vessie et de la prostate. « C'est un cancer de viticulteur », lui a-t-il dit. Depuis, il a subi une chimiothérapie et maintenant une radiothérapie.

Viticulteur à Gondeville, près de Cognac (Charente), il a 41 ans et est le père de deux jeunes enfants. Épaulé par son père, il vient de déposer un dossier pour faire reconnaître son cancer en maladie professionnelle. Elle aurait en effet été provoquée par des produits à base de folpel et de fosétyl aluminium. Ils seraient une trentaine de Charentais à en souffrir aujourd'hui, « tous agriculteurs, tous avec la même maladie qui, pour chacun, débute par des polypes sur la vessie et la prostate », indique-t-il.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé