LE FIL

Le coup de gueule d'Yves d'Amécourt

Mercredi 06 mars 2013 par Aurélia Autexier

Le conseiller général de la Gironde, Yves d'Amécourt, a vivement réagi sur le réseau social Twitter à la reprise, par de nombreux médias, de la dépêche annonçant la publication d'une nouvelle étude sur les risques liés à la consommation d'alcool.

D'Amécourt prend des tours. Pour le conseiller général de Gironde, qui, par ailleurs, est aussi viticulteur (90 ha à Sauveterre-de-Guyenne) et maire de Sauveterre, l'étude scientifique publiée le 4 mars dans « The European Journal of Public Health » est la goutte d'eau qui provoque le ras-le-bol.

Sa réaction sur Twitter est à l'image de son « indignation » en tant que viticulteur et de sa maîtrise de la communication numérique, typique de l'homme politique.

Il raconte : « J'ai vu sur Twitter que tous les journaux reprenaient le titre de la dépêche présentant la nouvelle étude, à savoir 'la consommation d'alcool est responsable de 49 000 morts en France'. J'ai fait le troll auprès des treize journaux qui ont publié cette information en les questionnant : 'Et combien de vies sauvées chaque minute par une consommation modérée de vin ?' Cela a fait un peu de buzz. Le Lab d'Europe 1 m'a alors contacté. J'ai pu exprimer ma façon de voir. »

En vrac, le vigneron ? homme politique ? lâche : « C'est toujours la même chose, un discours à charge qui mélange tout : abus et consommation modérée, cause et conséquence du lien maladie mentale et alcoolisme? Mais je suis convaincu que ce méli-mélo est fait à dessein. Je mets ma main au feu que dans quelque temps, comme par hasard, on va avoir droit à un débat sur la taxation des boissons alcooliques. Là, les défenseurs de ces taxes sont en train de préparer le terrain? »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé