Accueil / Oenologie / Le premier réseau social des pros de l'oenologie
Le premier réseau social des pros de l'oenologie
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Internet
Le premier réseau social des pros de l'oenologie

Winemak-In, un réseau social pour les professionnels de l'oenologie, a été lancé le 20 janvier dernier. Il doit permettre aux vignerons, oenologues, négociants, chercheurs et distributeurs d'échanger et de s'informer sur les pratiques et techniques oenologiques.
Par Grégory Pasquier Le 12 février 2014
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le premier réseau social des pros de l'oenologie
D

Tout le monde peut sepuis plus d'un an, la société française Entropic Synergies, spécialiste de la création de réseaux sociaux, travaille sur le projet Winemak-In. Le premier réseau social des professionnels de l'oenologie a finalement été lancé sur la Toile le 20 janvier. « Nous avons l'ambition de proposer une solution permettant en un seul lieu le partage d'expérience, l'information de haut niveau et la mise en relation de tous les acteurs de la vinification. Nous voulons créer des opportunités d'affaires à l'échelle nationale et internationale », déclare Alexandre Beauvois, le fondateur d'Entropic Synergies.

Lorsqu'un viticulteur s'interroge sur un sujet technique, il peut rejoindre un « Groupe » (réduction de l'emploi des sulfites, élevage des vins, arômes du vin?) et des experts du sujet ? oenologues et chercheurs ? pourront répondre à ces questions.

Sur le site winemak-in.com, des dossiers de fond sont également consultables en libre accès (le glutathion en vinification, les thiols et arômes variétaux du vin ou les dérivés de chitine dévoilent leur potentiel, par exemple).

Le site a d'abord été ouvert à « une liste restreinte de professionnels techniques que nous avons identifiés dans certains laboratoires ou certaines entreprises afin de garantir la qualité de nos publications et être certain de bien répondre aux attentes des professionnels. L'idée est d'adresser un message technique vulgarisé », explique Jules Lamon, le community manager.

Le site compte actuellement une centaine de membres et, désormais, « tout le monde peut s'inscrire gratuitement ». Des offres d'emploi, de stage, de formation et un agenda de salon ou de journées techniques sont également disponibles sur le site.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé