Accueil / Commerce/Gestion / Canada : une croissance à deux chiffres d’ici 2018
Canada : une croissance à deux chiffres d’ici 2018
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Selon l'étude Vinexpo/The IWSR, le marché canadien offre de belles perspectives de croissance
Canada : une croissance à deux chiffres d’ici 2018

Par Sharon Nagel Le 26 février 2015
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Canada : une croissance à deux chiffres d’ici 2018
P

résentée la semaine dernière à Toronto, l’étude Vinexpo/The IWSR prévoit une croissance à deux chiffres du marché canadien d’ici 2018. Situé au 7ème rang du classement, le Canada devrait progresser de 10,4% sur cette période, sachant qu’il affiche actuellement une valeur de 6,1 milliards USD. En termes de consommation, malgré un ralentissement des vins tranquilles en 2013 (+1,6%) par rapport à 2012, les volumes consommés devraient augmenter de 7,8% pour atteindre 49,93 millions de caisses de 9 litres à l’horizon 2018. La consommation par habitant devrait s’élever, elle, à 16,4 litres par adulte en 2018, soit une hausse de 4,1%.

Une conjoncture économique et une évolution démographique favorables soutiennent cette croissance. Selon Euromonitor, la population canadienne devrait passer de 34,9 millions en 2012 à 36,5 millions en 2016, puis à environ 42,1 millions en 2031. Par ailleurs, la pénétration du vin sur ce marché est favorisée par une population vieillissante caractérisée par des habitudes de consommation sophistiquées et une sensibilité accrue à des questions de santé, associée à de jeunes générations désireuses de faire de nouvelles découvertes. Un accès facilité aux informations sur le vin à travers les nouvelles technologiques – notamment les applications smartphone et les réseaux sociaux – encourage aussi les jeunes consommateurs à s’orienter davantage vers le vin.

 

Belles perspectives pour la France

Par ailleurs, la production locale ne suffit pas pour couvrir les besoins du marché, le Canada se plaçant ainsi en 2014 au 6ème rang mondial pour ses importations (32,7 millions de caisses). « On constate depuis 2008, que les Canadiens ont une préférence de plus en plus marquée pour les vins du Nouveau Monde, tels que ceux de la Nouvelle-Zélande (+17,7%), des Etats-Unis (+9,7%) et du Chili (+4,8%) » note l’étude. La France, reste, selon Ubifrance, le deuxième fournisseur de vin en volume et premier en valeur avec de belles perspectives de développement grâce « au pouvoir d'achat élevé des Canadiens qui recherchent de plus en plus la qualité ». Ils sont également de plus en plus consommateurs de vins effervescents, évolution de bon augure pour le Champagne qui a progressé de 1,5% en 2013 selon Vinexpo/The IWSR.

 

 

Légende photo : Les ventes de vins en Ontario sont assurées par le monopole LCBO

Crédit photo : LCBO

 

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2023 - Tout droit réservé