Accueil / Viticulture / Des vaches pour d?sherber les vignes au Domaine L?on Barral

Salon international de l?Agriculture 2012
Des vaches pour d?sherber les vignes au Domaine L?on Barral

Par Juliette Cassagnes Le 24 février 2012
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Des vaches pour d?sherber les vignes au Domaine L?on Barral
L
e domaine viticole ? L?on Barral ?, en appellation Faug?res (Languedoc-Roussillon), vient d??tre prim? pour son ? p?turage et paillage naturel des vignes pour pr?server le sol, la biodiversit? et la qualit? du vin ?, dans le cadre du concours du minist?re ? les troph?es de l?agriculture durable ?. Pr?sentation.


L'objectif de la mise en p?ture des vignes l'hiver, est de d?sherber les vignes en am?liorant la fertilit? et
la perm?abilit? des sols. (© Guy Dettmar)

Le minist?re de l’Agriculture, de l’alimentation, de la p?che, organisait un concours national pour distinguer des « d?marches exemplaires d’une agriculture ? la fois productive et respectueuse de l’environnement et des hommes qui la font vivre ». Le jury a rendu son verdict. Dans la cat?gorie « exploitants », c’est un vigneron de l’H?rault, Didier Barral, qui a remport? le Troph?e. Il a ?t? r?compens? pour son « p?turage et paillage naturel des vignes pour pr?server le sol, la biodiversit? et la qualit? du vin ».

Un paillage naturel du sol qui conserve mieux l’humidit?

« On a compris que pour faire du vin int?ressant dans ces conditions, il faut des sols ? la fois perm?ables, a?r?s et capables de mieux retenir l’eau. Ici, nous sommes sur du schiste avec tr?s peu de terre. Entre la s?cheresse et les risques d’?rosion quand il pleut, l’eau est souvent un probl?me », t?moigne t-il sur le site du minist?re de l’Agriculture. Pour lutter contre les risques de s?cheresse, le viticulteur a donc fait le choix de maintenir une v?g?tation en place l’?t?, afin de « prot?ger le sol du soleil, limitant ainsi l’?vaporation et la "cuisson" de la couche de terre superficielle ». Le viticulteur a recours ? un tracteur viticole ? chenilles, qui tasse beaucoup moins le sol que les engins ?quip?s de pneus, pour tracter un « rolofaca ». Ce rouleau a la propri?t? de plier l’herbe et de la coucher sans la couper. Cette technique permet un paillage naturel du sol qui conserve ainsi mieux l’humidit?. « De plus, l’herbe couch?e repousse moins vigoureusement ce qui limite la concurrence avec la vigne », indique t-il.

Mais la grande originalit? de la d?marche de ce viticulteur r?side dans la mise en p?ture, l’hiver, de ses vignes, par un troupeau de 35 vaches et de chevaux. L’objectif : d?sherber ses vignes tout en am?liorant la fertilit? et la perm?abilit? de ses sols. Les animaux mangent d’abord l’herbe puis la partie haute des sarments de la vigne, ?vitant par la m?me occasion une pr?taille manuelle. Il compl?te ensuite par des apports de foin, pour « insister » sur l’apport de mati?re organique. Le reste de l’ann?e, le b?tail p?ture des jach?res et d’anciennes parcelles de vigne reconverties en prairies permanentes. Pour am?liorer la fertilit? de ses sols, le vigneron a ?galement « r?duit au maximum le passage d’engins » dans ses vignes et a supprim? les traitements phytosanitaires afin de favoriser les lombrics.

Favoriser la lutte biologique contre les parasites

Toujours dans l’id?e de favoriser la lutte biologique contre les parasites, des haies ont ?t? plant?es entre les parcelles pour h?berger les auxiliaires; celui-ci a m?me construit des nichoirs ? chauve-souris pour leur offrir un refuge. Le vigneron a ?galement fait le choix, lors de la derni?re plantation, de conserver un mode de conduite en gobelets - et non en conduite paliss?e comme il se fait d?sormais beaucoup dans la r?gion - afin de permettre « une meilleure a?ration de la v?g?tation et donc de limiter les maladies », mais ?galement d’?viter les barri?res et rendre accessible la vigne au troupeau et au tracteur.

Le viticulteur, comme les autres vainqueurs des Troph?es de l’agriculture durable, seront r?compens?s mardi 28 f?vrier, par Bruno le Maire, lors du Salon de l’Agriculture.

Pour voir le reportage complet sur le site du minist?re.

 

Palmar?s des « Troph?es de l’agriculture durable » 2012


Plusieurs cat?gories ont ?t? cr??es dans le cadre des « Troph?es de l’agriculture durable », « exploitants » et « structures », chacune dot?e d’un prix de 10.000 €.

Cat?gorie « exploitants » :
- laur?at : Domaine L?on Barral
- Une mention a ?t? attribu?e ? un ?leveur, M. et Mme Hottier, Scea des Hauts de Fensch (Lorraine), pour la restauration de pelouses calcaires par les brebis et agriculture p?ri-urbaine

Dans la cat?gorie « structures », deux laur?ats se partagent le prix :
Co-laur?at : « Terres de liens Lorraine », pour un projet de pr?servation du foncier agricole et d’aide ? l'installation gr?ce ? l'?pargne citoyenne et
co-laur?at : « les D?fis Ruraux (Haute Normandie) », pour la promotion des pratiques agricoles durables et la livraison de repas de qualit? aux ?tablissements scolaires de la r?gion.

Bruno le Maire et ?rik Orsenna, acad?micien, pr?sident du jury, remettront les Troph?es de l'agriculture durable au Salon international de l'agriculture, le mardi 28 f?vrier ? 11h, sur le stand du minist?re, en partenariat avec le Cr?dit Agricole.

A l'occasion de cet ?v?nement, le ministre annoncera « les nouvelles orientations de la strat?gie minist?rielle de d?veloppement durable, qui met elle aussi en lumi?re une s?rie d’actions r?centes et concr?tes, choisies pour leur exemplarit? et leur contribution aux enjeux strat?giques du d?veloppement durable ».

 


Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé