Accueil / Gens du vin / Décès de Jacques Boissenot : les vins du Médoc perdent leur maître à conseiller
Décès de Jacques Boissenot : les vins du Médoc perdent leur maître à conseiller
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin

Décès de Jacques Boissenot : les vins du Médoc perdent leur maître à conseiller

Par Alexandre Abellan Le 04 septembre 2014
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Décès de Jacques Boissenot : les vins du Médoc perdent leur maître à conseiller
E

lu meilleur winemaker bordelais de la décennie en 2010, le consultant Jacques Boissenot était aussi réputé pour les châteaux qu'il conseillait (notamment quatre des cinq premiers grands crus classé de 1855 : les châteaux Lafite Rothschild, Latour, Margaux et Mouton Rothschild), que pour sa désarmante modestie, bien éloignée des clichés éculés sur les flying-winemakers. Disparu à l'âge de 76 ans ce 2 septembre, comme l'annonce le Sud-Ouest, Jacques Boissenot laisse la rive gauche endeuillée, si ce n'est orpheline. Elève de l'œnologue Emile Peynaud, le consultant Jacques Boissenot avait lui-même fait école, à commencer par son fils, Eric, qui a repris l'activité de son laboratoire de Lamarque,

 

 

[Photo de Jacques Boissenot : Decanter de Juillet 2010]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (2)
ESTIVAL C Le 09 septembre 2014 à 14:04:22
Pour info
Signaler ce contenu comme inapproprié
Jos? Le 05 septembre 2014 à 09:11:09
Une modestie que l'on pouvait retrouver dans les bouteilles qu'il conseillait (saut au niveau des prix...), un grand monsieur: respect et condoléances
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2022 - Tout droit réservé