Accueil / Edito / De la désillusion à l'inspiration

De la désillusion à l'inspiration

Par Vitisphere Le 01 août 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
De la désillusion à l'inspiration
D

ans son poème Eldorado, Edgar Allan Poe concluait la quête d'un galant chevalier par les vers : « sur son cœur tomba une ombre, comme il ne trouvait aucun endroit de la terre qui ressemblât à l’Eldorado ». La filière viticole sud-américaine semble connaître une telle désillusion. Après l'euphorie et le développement effréné, l'Argentine accuse le contre-coup de sa perte de compétitivité : en quatre ans, le coût de production des vins a doublé, alors que la valorisation à l'export n'augmentait que de moitié pour les vins embouteillés. Fructueuse ces dernières années, la stratégie d'exportation en vrac accuse le contre-coup d'un marché mondial tendu et d'un environnement économique difficile (qui pénalise le peso argentin, surévalué).

Au Chili aussi, la filière s'inquiète du resserrement des débouchés pour les vins d'entrée de gamme, seule l'Afrique du Sud semble capable de sacrifier ses prix de vrac pour se maintenir dans des marchés aussi compétitifs que l'Angleterre. Pour rebondir, les solutions envisagées par les opérateurs sud-américains convergent : valoriser leur offre en la diversifiant. Les projets d'indications géographiques et de cépages identitaires devraient faire florès, le Nouveau Monde Viticole s'inspirant des modèles de l'Ancien.

 

 

[Extrait du poème Eldorado traduit par Stéphane Mallarmé ; Illustration : détail de l'affiche du film Eldorado, de Howard Hawks]

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé