Accueil / Commerce/Gestion / Inde : le groupe Diageo investit pour s'implanter dans le marché des spiritueux

Inde : le groupe Diageo investit pour s'implanter dans le marché des spiritueux

Par Eva Dujardin Le 11 juillet 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Inde : le groupe Diageo investit pour s'implanter dans le marché des spiritueux
L
e 4 juillet dernier, le groupe Diageo officialisait l’achat de 14,98 % du capital de United Spirits Limited. Le groupe avait annoncé en novembre dernier son intention d’acquérir 27 % du capital de USL, au final il en possède désormais 25,02 %. Avec cette acquisition, Diageo devient l’actionnaire majoritaire de USL. Le coût de la transaction est estimé à moins de 600 millions d’euros par le site Shanken News. Vijay Mallya et Ashok Capoor sont maintenus dans leur fonction de  président et directeur général de USL.
Le PDG de Diageo, Ivan Menezes, a déclaré que «maintenant que cette acquisition est faite, nous allons commencer à identifier et saisir les opportunités de croissance significatives au sein de ce marché attrayant. Grâce à cette acquisition, nous avons transformé la position de Diageo en Inde, un marché qui est l'une des plus grandes opportunités de croissance dans notre industrie». Vijay Mallya se réjouissait « de prendre part à cette aventure en conservant mon poste de président de la USL ».  Rappelons que le groupe, issu de la fusion en 1997 de Grand Metropolitan et Guinness PLC est le premier producteur mondial de spiritueux et un important producteur de bière et de vin. En France il détient 34 % de Moët Hennessy. USL possède quant à lui plus de 140 marques et est le leader de la vente de spiritueux en Inde. 
Cette acquisition permettra à Diageo de contourner certains problèmes liés aux taxes sur les importations de vins et spiritueux (pour en savoir plus cliquez ici). Si l’Inde annonçait dernièrement son intention de baisser ses taxes de 150 à 40 % pour les vins et spiritueux européens, le marché indien reste difficile à pénétrer. L’Inde, qui est l'un des marchés les plus dynamiques pour vin (+30 % par an), protège sa production domestique avec des taxes élevées à l'importation, des règles d'étiquetage strictes et des impôts supplémentaires pour les différents Etats indiens. Comme le résume la revue Decanter, "une réduction des taxes ne devrait pas créer de boom" dans l'immédiat.
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé