Accueil / Commerce/Gestion / Languedoc : Les caves de l'Ormarine et Cournonterral projettent de fusionner

Languedoc : Les caves de l'Ormarine et Cournonterral projettent de fusionner

Par Vitisphere Le 28 mars 2013
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Languedoc : Les caves de l'Ormarine et Cournonterral projettent de fusionner
N

ouvelle fusion en vue dans la coopération viticole héraultaise. Les conseils d’administration des caves de Cournonterral et de l’Ormarine (Pinet-Villeveyrac) se sont prononcés pour un projet de fusion entre les deux caves.

 

La cave de Cournonterral, qui a déjà absorbé les coopératives de Saint-Jean de Védas, Murviel-les-Montpellier et Montarnaud, voit malgré tout ses volumes diminuer. En 2012, elle a vinifié 30 000 hl, un seuil au plus bas qui renchérit ses coûts de vinification. D’où sa volonté de se rapprocher d’une autre cave. D’après les premiers calculs, la fusion avec l’Ormarine permettrait de diminuer les frais de vinification d’au moins 2 à 8 €/hl selon les produits.

 

Pour l’Ormarine, qui a récemment repris la coopérative de Villeveyrac, ce rapprochement constitue une intéressante diversification de gamme en rouge avec des AOC comme Grès de Montpellier et Saint Georges d’Orques. Le site de vinification de Cournonterral compèterait également son outil de vinification en rouge de Villeveyrac. Les volumes seraient portés de 90 000 à 120 000 hl, ce qui conduirait à des économies d’échelle. Enfin Cournonterral dispose d’un important patrimoine immobilier avec les caves de Saint-Jean de Védas, Murviel-les-Montpellier et Montarnaud, toutes situées en plein cœur de ville. Sur Saint Jean de Védas, la cave a le projet de construire une maison des vins, sur un terrain situé dans un endroit stratégique à proximité de l’échangeur autoroutier.

 

Ce projet prend évidemment une dimension économique tout autre s’il est réalisé dans le cadre de la fusion avec une cave comme Pinet, qui commercialise déjà 6 millions de cols en bouteille. Le savoir-faire commercial de l’Ormarine, tout comme la large gamme de vins des deux caves, sont des atouts de taille pour la création de ce caveau, vecteur de développement commercial et oenotouristique et créateur d’emploi. Le projet de fusion doit maintenant être approuvé par le vote des coopérateurs lors d’une assemblée générale prévue en juillet.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (9)
duval Le 10 avril 2013 à 08:45:47
encore un qui n'a rien compris du monde coopératif. se partager le "gâteau" comme vous dites n'est pas possible et heureusement d'ailleurs car il faudrait alors remonter à la création de la cave et rendre le fameux gâteau à ceux (ou à leurs héritiers) qui l'ont ouverte. car c'est bien eux qui l'ont constitué "le gâteau" !!! de toute façon il ne faut pas rêver car c'est impossible, il suffit de vous renseigner auprès des spécialistes pour obtenir la réponse.
Signaler ce contenu comme inapproprié
gigi34 Le 08 avril 2013 à 07:40:18
avant de fusionner avec une autre cave partagez vous le gateau que vous détenez sinon vous allez vous faire spolier et il sera trop tard .
Signaler ce contenu comme inapproprié
hvm Le 02 avril 2013 à 22:02:56
Meze était une cave avec des biens mobiliers et immobiliers.Les plus vieux voulaient se partager la "cagnotte", les plus jeunes parier sur l'avenir avec Pomérols.Pari gagné pour les jeunes qui perçoivent des rémunérations importantes et qui année après année dépasse largement la "cagnotte". De toute façon, les statues interdisent le partage de cette "cognotte". Il faut parier sur l'avenir, avec les jeunes.
Signaler ce contenu comme inapproprié
oldu Le 01 avril 2013 à 21:00:46
En effet, il ne faut pas non plus oublier toutes les médailles que nous avons obtenues cette année en VDP rouge et en AOC Languedoc, c'est bien la preuve que la fusion ne profite pas qu'au Picpoul. Nous y avons tous gagné et ravis de l'avoir faite....
Signaler ce contenu comme inapproprié
D\'Orly 660 Le 01 avril 2013 à 00:04:08
Lors de la fusion il n'a jamais étais question de développer la bouteilles cher mont34 car bien au contraire les marches bouteilles suis représenter plus d'un millon de col à l'époque on étais arrêter pour cause de risque et marge trop faible avec la GD nous savons très bien qu'il faut des rendements élevée pour gagner sa vie en cave coop.. Donc si certain préfère allez bosser en ville ou être fonctionnaire c leurs problèmes et moins pénible surtout. Quand a la cave de pinet et ses marches certe rien a dire mais penser que c une appellation réduite et un produit très particulier qui n'a rien a voir avec les marches du rouge qui est bien plus vaste et bien plus compliqués.Meze est enchantée de pomerols mais leur situation étais encore différente
Signaler ce contenu comme inapproprié
Gach Le 30 mars 2013 à 19:14:06
Je suis d'accord avec hvm. Les caves de Pomérols et Pinet payent bien car elles ont DÉJÀ EN PLACE un marché bouteille bien développé et un savoir faire avec le Picpoul
Signaler ce contenu comme inapproprié
mont34 Le 30 mars 2013 à 17:19:17
LORS DE SA DERNIÈRE FUSION EN 2003 LA CAVE DE COURNONTERRAL DEVAIT DÉVELOPPER DÉJÀ LES VENTES BOUTEILLES ET PERMETTRE AINSI A SES COOPÉRATEURS DE VIVRE DE LEUR MÉTIER QUID DES VENTES BOUTEILLES ET NOMBRE DE COOPÉRATEUR OBLIGES DE QUITTER LA VIGNE POUR PRENDRE UN TRAVAIL EN VILLE . ALORS ATTENTION AUX SIRÈNES QUI VOUS CHANTENT QUE TOUT EST BEAU ET QUI NE FERONS RIEN POUR VOUS CE N'EST QU'UN ARRANGEMENT DE DIRECTEUR COMME EN 2003.
Signaler ce contenu comme inapproprié
hvm Le 30 mars 2013 à 16:49:42
Certains mézois tenaient les mêmes propos.Quelques années après, plus personne ne remet en cause la fusion avec Pomérols. Car c'est la bouteille qui valorise le prix . Et pour cela Pinet est très bien placé
Signaler ce contenu comme inapproprié
Cournon Le 30 mars 2013 à 00:13:48
À oui comme projet commercial bravo!!! Délapider les uns pour enrichir les autres c vraiment très ambitieux comme projet.si vous étiez condamner en 2008 c pas du tout le cas ici une cave en parfait état avec de la tréso et des projets ambitieux n'a besoin de personne pour continuer à vivre. Car pour se rassembler vaut mieux être proche déjà c'est bien préférable. Dicton (vaut mieux un petit chez sois qu'un grand chez les autres).
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé