Accueil / Gens du vin / Chaises musicales au guide des Vins d'Italie, Gambero Rosso

Chaises musicales au guide des Vins d'Italie, Gambero Rosso

Par Vitisphere Le 26 janvier 2011
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Chaises musicales au guide des Vins d'Italie, Gambero Rosso
q
quot;24 ans et deux mois après la sortie du premier Gambero Rosso, le 16 décembre 1986,  après 287 numéro de la revue et 24 éditions italiennes du guide Vini d'Italia et 40 autres, en anglais et en français, après 21 éditions du guide Ristoranti d’Italia et 11 années à la télévision,  je quitte le Gambero Rosso" a annoncé le 17 janvier dernier Daniele Cernili.
Le co-fondateur du guide italien Gambero Rosso (en italien : la "crevette rouge") est un homme contesté dans son succès. Le guide, la revue et ses notes, exprimées en nombre de verres (bicchiere), jusqu'à la note maximale, tre bicchieri, sont incontournables dans le paysage vinicole italien. Mais l'homme s'est attiré les foudres de nombreux producteurs et critiques. Ses admirateurs lui reconnaissent d'avoir accompagné une renaissance des vins italiens en distinguant dans ses notes une offre tournée vers la qualité par la réduction des rendements, l'attention aux attentes du consommateur, notamment à l'export. Ses détracteurs le dénoncent au contraire comme l'un des promoteurs d'une Italie du vin qui aurait sacrifié l'authenticité et l'identité de ses terroirs au goût de ses clients américains pour des vins denses, sur-boisés et lourds en alcool.
Les mêmes ont les mêmes reproches à adresser à la nouvelle recrue du Gambero Rosso : James Suckling, rédacteur en chef Europe et spécialiste du vin italien du magazine américain Wine Spectator, qui rejoindrait très bientôt l'équipe éditoriale de la Crevette Rouge.

"Tutto cambia perché nulla cambi!" (Tout change pour que rien ne change), commentent les blogueurs italiens, après la parution de notes du Wine Spectator très controversées sur le millésime 2006 à Montalcino, où Suckling a une fois encore distingué les opérateurs qui misent sur le fruit confituré et le boisé toasté. Franco Ziliani, notamment, s'interroge : est-ce que Daniele Cernili va quant à lui succéder à James Suckling à la tête du secteur éditorial Europe du Wine Spectator ? Ainsi la boule serait bouclée...
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé