Accueil / Commerce/Gestion / Conjoncture vinicole : une campagne 2010-2011 en retard, mais avec des prix en hausse

Conjoncture vinicole : une campagne 2010-2011 en retard, mais avec des prix en hausse

Par Vitisphere Le 27 décembre 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Conjoncture vinicole : une campagne 2010-2011 en retard, mais avec des prix en hausse
E
n retard de 21% sur 2009-2010 il y a un mois, les ventes de vins sans indication géographique sont toujours fin novembre à –23% du niveau d’il y a un an, à 562 000 hectolitres, mais avec des hausses de prix sur les rouges (+26% à 4,2 €/°hl) et les rosés (+6% à 4,08€/°hl), et une baisse de 5% sur les blancs (3,54€/°hl). Mais à l’intérieur de cette catégorie, les vins avec mention de cépage connaissent un doublement voire un triplement des ventes, et des hausses de prix de 43% pour le merlot rouge (66,24 €/hl), 47% pour le cinsault rosé (58,84€/hl), 5% pour le chardonnay (74,44€/hl).

Les volumes des IGP sont moins en retard (-7%) par rapport à 2009-2010, sauf les rouges (-22%), mais avec des prix aussi en progression pour les rouges et les rosés (+25% à 62,25€/hl et +12% à 58,59€/hl). Là aussi, les mentions de cépages font mieux, avec +6% de volumes, et aussi bien sur les prix (+24% pour les rouges à 64,49€/hl et +13% pour les rosés à 60,61€/hl).

Pour les AOC, les transactions sont également réduites, et indiquent des tendances très variables : hausses de prix et de volume pour les rouges du Languedoc-Roussillon, du Rhône, les rosés de Provence ; hausses de volume et baisses de prix pour les rosés de Loire ; baisses de volume et de prix pour les blancs de Loire et les rouges de Bergerac ; stabilité pour les autres, en particulier le Bordeaux rouge. Ces tendances seront à confirmer dans les mois à venir.
Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé