Accueil / Commerce/Gestion / L'AGRESTE revoit sa prévision de vendange à 45,8 Mhl, les coopérateurs grondent

L'AGRESTE revoit sa prévision de vendange à 45,8 Mhl, les coopérateurs grondent

Par Vitisphere Le 13 octobre 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'AGRESTE revoit sa prévision de vendange à 45,8 Mhl, les coopérateurs grondent
N
ouvelle révision à la baisse des prévisions de récolte du côté de l'AGRESTE : de 47,7 Mhl au 1er août, on est passé à 47,2 Mhl au 1er septembre et... 45,8 Mhl au 1er octobre, "compte-tenu d’incidents sanitaires et climatiques" précise le service de la statistique et de la prospective du Ministère de l'Agriculture dans son communiqué (pour y accéder, cliquez ici). Cette forte révision à la baisse serait notamment due à des vendanges décevantes pour cause de botrytis dans les vignobles du Nord-Est et de l'épisode très chaud traversé par les vignobles du Sud - en particulier du Languedoc-Roussillon - fin août. La récolte 2010 de vin serait ainsi inférieure à celle de 2009 et figurerait parmi les plus faibles depuis dix ans. Elle serait répartie en 22 Mhl en vins d’Appellation d’Origine Protégée (AOP), 12,1 en potentiel de vins avec Indication Géographique Protégée (IGP), 3,6 en autres vins et jus et 8,1 pour les vins destinés à la production d’eaux-de-vie.



Denis Verdier, Président de la confédération des caves coopératives vinicoles de France a réagi à cette publication : "Une fois de plus, cela dure depuis des années, le Service de la statistique et de la prospective du Ministère de l’agriculture (AGRESTE) s’est trompé dans les prévisions de récolte viticole. Il a annoncé cet été une récolte supérieure à 2009. Nous avons, à plusieurs reprises, réfuté cette affirmation, au vu de nos propres évaluations.(...) Les prévisions, surtout quand elles sont issues du Ministère de l’Agriculture, ont un impact sur le marché. Prévoir une récolte à la hausse lorsque se négocient des contrats d’achat, n’est pas sans incidence. (...) Cerise sur le gâteau, figure sur la première page de la dernière communication , comme dans le corps du texte, le sous-titre suivant : « Situations régionales : Premières vendanges de qualité dans le Sud (…) ».
Pour la filière de cette région et pour tous les acteurs qui depuis des années militent pour l’amélioration de son image, cette affirmation est perçue comme une provocation supplémentaire."

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé