Accueil / Politique / Italie : Situation tendue pour les producteurs de raisins

Italie : Situation tendue pour les producteurs de raisins

Par Vitisphere Le 06 septembre 2010
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Italie : Situation tendue pour les producteurs de raisins
L

e site d’information Winenews, qui a réalisé une étude auprès des viticulteurs italiens, dresse un bilan inquiétant de la situation à la veille des vendanges. « En 2009, les producteurs de raisins ont été très affectés par la crise structurelle. Aucune mesure d’envergure n’a été prise pour restaurer la situation. Le prix du raisin est faible ( 0,2 à 0,3 €)le kg et ne permet pas de couvrir les coûts de revient (évalués entre 4000 à 6000 € par ha pour les IGT). Pour les DOC et DOCG, le kilo de raisin qui se négociait entre 1,2 et 1,5 € pourrait baisser du fait de l’importance des zones de production. Pour couronner le tout, l’offre est dangereusement supérieure à la demande et les producteurs indépendants ont de plus en plus de mal à trouver preneur pour leurs raisins. Les producteurs en contrat avec des caves sont préservés et les coopératives s’apprêtent à jouer leur rôle social. On commence à apercevoir des vignes en jachère (avec pour seuls traitements ceux indispensables à la survie de la plante)et, pour des surfaces marginales ,des vignes à l’abandon qui ne seront pas vendangées. Certains ont profité des aides à l’arrachage octroyées par l’Europe, d’autres ont opté pour les aides à la vendange en vert également prévues dans le cadre de l’OCM, mais qui n’ont pas été succès et ont eu un effet boomerang. Dans de nombreuses régions viticoles italiennes, ces aides européennes ont été utilisées pour résoudre d’autres problèmes et non pas par les producteurs, et doivent donc être remboursées à la communauté européenne. Pour ces vendanges 2010, le marché des achats de raisin est étrangement calme. Il se pourrait que les acheteurs jouent la montre pour faire baisser les cours. Mais il n’est pas exclu qu’après le bon premier semestre 2010, les distributeurs aient reconstitué leurs stocks et que les marchés se tassent sur la deuxième moitié de l’année."

[Source : winenews.it]

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé