Accueil / Commerce/Gestion / Marketing du vin : quelles tendances pour quels consommateurs ?

Marketing du vin : quelles tendances pour quels consommateurs ?

Par Vitisphere Le 23 juin 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Marketing du vin : quelles tendances pour quels consommateurs ?
n

 

Négociants, vignerons et agences marketing rivalisent d’idées originales pour redonner aux consommateurs un autre « goût » au vin, question d’image ! Côté innovation, les Anglo-Saxons avancent souvent plus vite, mais en France, au-delà des traditions, les idées fusent…
Petit tour d’horizon de choses vues et bues…

Des bouchons
Plus personne ne s’étonne de la couleur des bouchons synthétiques… Cette innovation qui avait secoué les professionnels et les amateurs il y a quelques années est aujourd’hui bien acceptée. Il en est de même pour le bouchon à vis, dont l’utilisation dans le monde ne cesse d’augmenter... (lire l'article)


Des bouteilles
On surfe sur la tendance « je pense à l’environnement », « mon bilan carbone » et autre « préservons la planète ». Ce n’est pas encore tout à fait tendance que d’ouvrir pour ses amis une bouteille en PET mais côté transport et recyclage, il y a beaucoup d’économie en jeu… C’est donc une tendance qui devrait avoir de l’avenir. Foster’s en Australie,  Duboeuf en Beaujolais, Saint-martin des Champs en Languedoc se sont lancés… 
De son côté, le groupe Saint-Gobain a lancé le concept Ecova : une bouteille plus légère que la traditionnelle, pour des économies surtout dans le transport.


Des étiquettes
Bel outil marketing : après le prix, c’est souvent l’étiquette qui fait la différence dans l’achat d’un vin. C’est pourquoi l’on voit fleurir aujourd’hui nombre d’agences spécialisées dans la création d’étiquettes, et au-delà, de conseils marketing et publicitaires, de création de site Internet.… Mais attention, l’étiquette doit être le reflet du breuvage à l’intérieur de la bouteille : "Elle véhicule une identité, elle donne envie de découvrir le fruit de votre travail. L'étiquette est donc aussi votre carte de visite. La réflexion sur le message à transmettre, terroir, plaisir, fruit, minéralité, élégance, passe par un choix adéquat de signaux visuels qui inciteront l'amateur de vin à aller à votre rencontre", explique l'Agence des Coteaux, spécialisée dans la création d'étiquettes.
Si modernité, épure et transparence sont tendances (lire l'interview de Stéphanie Bedoux), l’arrivée sur le marché des consommateurs chinois, semble annoncer, dans un avenir proche, un retour à l’étiquette traditionnelle avec château. Là encore, la connaissance de son marché et de sa cible est primordial.

Des packaging
Après l’étiquette, c’est peut-être l’endroit où la créativité s’exprime le plus… Le Bag in Box connaît une croissance régulière en France. Il plaît car il est pratique, permet de conserver le vin plus longtemps, et se stocke plus facilement que les bouteilles.
Côté emballage, il est totalement recyclable et permet toutes les audaces : couleurs, graphismes, design… et toutes les variantes : habillage du cartonnage par des artistes, par exemple chez les Vignerons ardéchois qui ont fait designer leur BIB par le peintre Sgarra. Au château Puech-Haut, on a choisi un habillage par un fut métallique reproduisant des œuvres d’art…
Si la tendance est au BIB de 5 ou 10 litres, on devrait voir se développer le BiB de 3 litres, plus pratique et facile à ranger… A suivre.
Côté canette de vins, les initiatives sont maintenant nombreuses. On s’adresse à un consommateur jeune, nomade et branché, avec des vins simples, faciles et fruités, facilement accessible pour les non connaisseurs.

Du goût
Certains vont encore plus loin avec des initiatives autour du vin, telles que les vins arômatisés, les vins sans alcool, les vins-sodas, les coktails à base de vin ou les vins pétillants. C'est un créneau très segmenté, qui cible un consommateur jeune et  ouvert aux expériences nouvelles, mais un secteur très concurrencé.

Du Net : les réseaux sociaux du vin
Enfin, sur Internet, de nouveaux modes de diffusion de l'information apparaissent et ouvrent des perspectives pour le commerce et le marketing. Devenir vigneron virtuel, c'est le rêve que propose la société Crushpad, installée depuis peu sur le vignoble Bordelais.
La vente d'échantillons en tube : une idée qui permet de goûter aux vins avant de les acheter en bouteilles (par exemple sur vinotinto.fr).
Enfin, avec l'apparition des réseaux sociaux du type facebook, va-t-on voir se développer un "facebook du vin", avec un véritable "transfert de pouvoir vers les consommateurs"? Ce n'est pas le cas aujourd'hui, mais le OtoO pourrait très bien exploser rapidement...

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé