Accueil / / USA : une nouvelle cave à vin, symptôme d'une nouvelle ère à la Maison Blanche

USA : une nouvelle cave à vin, symptôme d'une nouvelle ère à la Maison Blanche

Par Vitisphere Le 02 février 2009
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
USA : une nouvelle cave à vin, symptôme d'une nouvelle ère à la Maison Blanche
C

'est un choc de civilisations à la Maison Blanche. Lorsque Daniel Shanks, incontournable sommelier de la Maison Blanche et gardien des clés d'une cave de 500 bouteilles, donne une interview à Bloomberg.com, il n'est plus écouté si religieusement. Notamment lorsqu'il explique sa préférence pour des vins jeunes et puissants pour soutenir les majestueux dîners de la Maison Blanche. Ou lorsqu'il rappelle que la règle d'or qui veut que seuls des vins américains soient servis à la table du Président remonte à la présidence de Lyndon Johnson. Ces déclarations ont fait un vrai buzz. Notamment grâce à Mike Steinberg, qui les a démontées dans le magazine en ligne Slate en arguant que la cave léguée à Barack Obama par George Bush était à l'image des Etats-Unis sous sa présidence : puissants, arrogants et forts en gueule mais sans finesse ni structure.

Le journaliste a appelé le nouveau président Obama à revoir la cave de la Maison Blanche de toute urgence pour y imprimer son style en premier lieu. Et à faire preuve d'ouverture "Les vins américains n'ont pas besoin d'être obligatoires pour mériter leur place à la table présidentielle", poursuit le journaliste qui note que la règle des vins américains à la table présidentielle n'a, après tout, "que" quarante-cinq ans et n'est pas inscrite dans le marbre. Surtout pour un lointain successeur de Thomas Jefferson, auteur du classement de 1855 des vins de Bordeaux !
Du coup, dans les propos de Mike Steinberg, on est bien loin de la période noire du French bash initié par George Bush, durant laquelle on voyait des enfants vider dans les caniveaux des bouteilles de vin français : "Un pays qui vient d'élire Barack Obama à sa présidence ne poussera pas de hauts-cris protectionnistes si un vin Français ou Italien honorait de sa présence le menu de la Maison Blanche" affirme Mike Steinberg. Sans pousser jusque là l'optimisme et la foi dans le changement, on peut toutefois souhaiter de beaux jours à la cave de la Maison Blanche, et un vrai changement de style, sous la présidence de l'oenophile distingué qu'est Barack Obama.
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé