Accueil / Gens du vin / La viticulture languedocienne perd deux de ses figures historiques

La viticulture languedocienne perd deux de ses figures historiques

Par Vitisphere Le 21 octobre 2008
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
La viticulture languedocienne perd deux de ses figures historiques
M


arcelin Courret
est décédé le mois dernier à l’âge de 87 ans. Il a présidé pendant 18 ans la Fédération des caves coopératives de l’Hérault et fut également président de l’Onivins (devenu aujourd’hui Viniflhor) de 1982 à 1990. Il a toujours été un ardent défenseur de la viticulture méridionale auprès des pouvoirs publics.

Autre grand homme du vin, François Guy, propriétaire du Château de Coujan à Murviel-les-Béziers, s’est également éteint, après une vie entièrement consacrée au développement de la propriété viticole familiale,
aujourd’hui gérée par sa fille Florence. Précurseur dans la reconversion du vignoble languedocien, il avait l’un des premiers à introduire des cépages comme le Chardonnay ou le Merlot à l’heure où Aramon et Carignan tenaient encore la vedette.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé