Accueil / Commerce/Gestion / Oenotourisme : un levier de développement pour les vins des Côtes de Duras

Oenotourisme : un levier de développement pour les vins des Côtes de Duras

Par Vitisphere Le 02 juin 2008
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Oenotourisme : un levier de développement pour les vins des Côtes de Duras
L

'association de la Presse du Vin a convié jeudi dernier les professionnels des Côtes de DURAS et leurs partenaires pour une présentation de l'appellation et son actualité technique, économique et oenotouristique. Les Côtes de Duras comptent 208 vignerons répartis sur près de 2000 Ha - La moitié se compose de vignerons indépendants qui vendent 50 à 60% de leur production en direct. La démarche oenotouristique peut s'appuyer sur un tradition de contact direct avec la clientèle, développée par les vignerons dans les années 70 pour vendre en bouteille au particulier et non plus en vrac des vins-médecins pour les vins de Bordeaux. 
Malgrè la force de certaines marques (cf. cave coopérative Vignerons de Berticot ), l'image et la notoriété de l'AOC sont malgré tout encore à renforcer. Duras a donc décidé de jouer la carte de l'oenotourisme. La Maison des Vins à Duras est devenue le centre névralgique du tourisme viti-vinicole de la région. En partenariat avec Cap Sciences de Jean-Marie Pigearias, elle a été aménagée en parcours ludique avec espace dégustation, boutique et comptoir bar à vin ; le patrimoine est bien présent, avec le Château de Duras, partenaire actif de l'oenotourisme ; les hébergements et lieux de restauration sont également inclus dans le réseau. La candidature pour l'inscription du territoire à la charte "Destinations Vignobles" a d'ailleurs été déposée dès 2004.
Le moment fort de l'oenotourisme à Duras est la Fête du Vin et Faites Nuit Blanche née de la fusion de la fête traditionnelle et de l'événement "Nuit Blanche" créé à l'occasion des 70 ans de l'appellation en 2007, qui a rencontré un succès inattendu avec 15000 personnes venues danser au rythme de la platine de Philippe Corti. Le Conseil Général de Lot et Garonne ainsi que le Conseil Régional d'Aquitaine soutiennent sans sourciller cette initiative de communication moderne, orchestrée par l'agence Actour 47. Duras a du potentiel du fait de sa proximité avec Bergerac, dont l'aéroport devrait accueillir 2 liaisons régulières supplémentaires après Londres, sur Bruxelles et Amsterdam.
L'heure n'est pas au bilan pour savoir si oenotourisme rime avec croissance des ventes de vin...Toujours est-il que la gratuité des événements et manifestaions proposées (maître mot des professionnels de Duras) semble bénéficier pour l'instant à la promotion collective de l'AOC.
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé