Accueil / Commerce/Gestion / Australie : Les importateurs recherchent des vins uniques

Australie : Les importateurs recherchent des vins uniques

Par Vitisphere Le 28 février 2006
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Australie : Les importateurs recherchent des vins uniques
Nous recherchons des vins uniques que nous ne sommes pas capables reproduire ou de trouver meilleurs ici». Cette vision d’Alan Nelson, importateur de vins étrangers en Australie, rapportée par theage.com, reflète bien le marché des vins importés en Australie, qui enregistre une bonne progression des vins de Champagne qui sont sans doute le meilleur exemple de vins «sans équivalent », alors que « l’avenir semble difficile pour des Cabernet Sauvignon chiliens ou des Chardonnay grecs, facilement duplicables». Les vins importés sont généralement d’un niveau de prix élevé, justifié par leur caractère unique. Ainsi, la meilleure vente de vins européens d’Alan Nelson est la gamme de vins alsaciens de Trimbach, des vins très typés et aromatiques, vendus entre 15 et 25 € la bouteille. Un autre facteur influence le choix des importateurs australiens : la capsule à vis, qui permet aux vins d’arriver ici dans les meilleures conditions. « J’ai travaillé dur au cours des 12 derniers mois pour que 80% de nos vins importés soit obturés par des capsules à vis, car ils résistent beaucoup mieux à l’oxydation au cours du transport », témoigne Campbell Stoot, directeur des importations de la maison Dan Murphy. Ses plus gros volumes de vins importés sont un Sauvignon blanc chilien (8000 caisses) et un rosé d’Anjou de Pascal Delaunay (5000 caisses).
Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé