webleads-tracker

Actualité > Economie > Foncier Viticole > Canon Fronsac : le château Vrai Canon Bouché rentre dans le porte-feuille de La Française REM
- Foncier Viticole
Par Alexandre Abellan

Canon Fronsac : le château Vrai Canon Bouché rentre dans le porte-feuille de La Française REM

Canon Fronsac : le château Vrai Canon Bouché rentre dans le porte-feuille de La Française REM

Habituée à constituer des groupements fonciers viticoles, la société de gestion La Française Real Estate Managers vient d'acheter, en tant que société exploitante, le château Vrai Canon Bouché (15 hectares en AOC Canon Fronsac). Passant par sa filiale LFP Grands Vignobles de France, qui avait acheté le château de Bellet en 2012 (ainsi que son domaine voisin pour monter le domaine à 20 hectares), La Française REM gérera la production et la commercialisation. Et « sera le moteur et l'acteur de la création de valeur, contrairement à un GFV » précise Patrick Ribouton (directeur produits de diversification pour La Française REM).

Bouclée en cinq mois, la vente du domaine aura été facilitée par le terroir de calcaires à astéries du château, ainsi que les nombreux investissements de restructuration réalisés à la vigne par l'ancien propriétaire, Philip de Haseth-Möller*. « Il a réalisé un travail de remise à niveau remarquable » s'exclame Patrick Ribouton, qui a également été séduit par le dynamisme de l'équipe en place (menée par Jean de Laitre et Matthieu Hoguet) et le travail du consultant Stéphane Derenoncourt (qui continuera de conseiller la propriété). Gestionnaire viticole à La Française REM, Odran Macrez ajoute que « les prochains investissements concerneront la modernisation du bâtiment de vinification, avec un process plus actuel, comme la thermorégulation »

Contrairement à un GFV dont le rendement est fixé par le statut de fermage, une exploitation viticole n'a une rentabilité impactée que par les aléas climatiques et commerciaux. La Française REM vise un taux de 5 à 7 %, mais « pas avant sept à dix ans » tempère Patrick Ribouton, « depuis 35 ans que nous investissons dans le foncier viticole, nous savons qu'il faut faire œuvre de patience... »

 

 

* : Propriétaire du château Vrai Canon Bouché depuis 2005, Philip de Haseth-Möller souhaite désormais se retirer du monde du vin. Il avait ainsi vendu en 2012 le château Monestier La Tour (Bergerac).

 
[ LES COMMENTAIRES (1) ]
Claude C - Le 15 mars 2014 à 11:51:31
"les prochains investissements concerneront la modernisation du bâtiment de vinification, avec un process plus actuel, comme la thermorégulation ". Assez intéressant de lire aucun commentaire sur les travaux de la vigne et de la Terre. Technicité quand tu nous tiens !
[ LAISSER UN COMMENTAIRE ]
Code de validation :
Recopier le code :
Identifiez-vous ou inscrivez-vous sur vitisphere pour ne plus avoir besoin de saisir le code de sécurité
Processing
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à redaction@vitisphere.com avec votre info ou votre correction. Nous y porterons toute l'attention nécessaire.
[ LES AUTRES GRANDS THEMES DU VIN A LIRE SUR VITISPHERE ]
Haut de page
 
AGENDA


LA SELECTION DU SALON
VOS REACTIONS SUR LE FIL