Restructuration du vignoble

Trois bassins adoptent déjà les cépages résistants

Jeudi 18 mai 2017 par Bertrand Collard

Dans la pratique, les cépages résistants devraient être peu demandés par les viticulteurs : l'autorisation de les planter dans le cadre de la restructuration est en effet un peu tardive.Dans la pratique, les cépages résistants devraient être peu demandés par les viticulteurs : l'autorisation de les planter dans le cadre de la restructuration est en effet un peu tardive. - crédit photo : Marion Sepeau Ivaldi
Le Conseil des vins de FranceAgriMer a donné son accord pour que trois régions introduisent des cépages résistants à la liste des cépages éligibles à la restructuration.

Ils n'ont pas perdu de temps. Trois bassins viticoles, Languedoc-Roussillon, Vallée du Rhône-Provence et Sud-Ouest, ont obtenu l’autorisation d’ouvrir l’aide à la restructuration du vignoble à certains cépages résistants nouvellement autorisés par l'arrêté du 17 avril (essentiellement des cépages résistants obtenus en Allemagne ou en Suisse). Le conseil des vins de FranceAgriMer du 17 mai a en effet validé cette autorisation.

Dès maintenant, les vignerons des bassins vallée du Rhône-Provence et Sud-Ouest peuvent demander l'aide pour planter du bronner, du cabernet cortis, du souvigner gris ou du solaris, variétés résistantes au mildiou et à l'oïdium.  Au total, pour ces vignerons, la liste des cépages éligibles à la prime à la restructuration s'enrichit de 12 nouvelles variétés.

L'assyrtiko éligible en Languedoc-Roussillon

En Languedoc-Roussillon, la liste des cépages éligibles à la restructuration grossit de 18 variétés. Cette région intégre également des Vitis vinifera sensibles aux maladies mais d'origine étrangères comme l'assyrtiko de Grèce. 

Cette mesure marque la volonté politique de ces régions d'encourager la plantation de cépages résistants mais très peu de vignerons pourront en bénéficier dans la pratique étant donné qu'elle survient tard et que l'offre en plants résistants est très réduite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
LIRE LES COMMENTAIRES
rol Le 24 mai 2017 à 15:55:49
Demande à la Rédaction ; Beaucoup d'infos sur les cépages dits" Résistant"......mais il serait bon d'avoir un Vrai article fait par un Vrai technicien de la vigne comme Bernard Molot ou de la meme qualification et experience sur LA RESISTANCE ( pas un fanatique )...??? faut-il jamais traiter ....ou traiter dès l'apparition des taches .....les produits actuels fonctionneront-ils.....quel délai ..??...préventif ou plutôt curatif à l'évidence....j'arrete là car vous etes capables de vous poser vous-mêmes ces questions....et de chercher des réponses CERTAINES...et sécurisantes , ....car lorsque les viticulteurs auront plantés ...ce sera trop tard..... et pour assurer la survie de tous ...on part de la taille et il est IMPERATIF d'arriver au rendement car ne pas y arriver EST une Condamnation à MORT .....à très breve échéance....
loic Breton Le 20 mai 2017 à 10:40:54
Vous oubliez le SORELI issu de l' Université d' UDINE . Ce cépage fait parti de la liste agrée Il s'est planté en Europe environ 40 000 plants plants de cette variété en 2017 Les prévisions pour 2018 sont de 80 000 plants Ce cépage est issu du Croisement Sauvignonasse par 20 -3 . En Europe nous effectuons un greffage de 2 millions de plants de vigne en cépages résistants de la gamme de l' Université d' Udine. La demande est très forte sur Merlot Khorus Merlot Khantus Cabernet Volos Sauvignon Rytos , Kretos, Nepis A venir un Pinot Résistant Polygénique. Ce cépage a fait une grande impression lors des rencontres Oenoviti à l'école de Changins La typicité Pinot Noir a été remarquée.
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé