Digital

Les dernières nouvelles du web viticole

Lundi 23 mai 2016 par Marion Sepeau Ivaldi
Article mis à jour le 26/05/2016 17:41:03

La sphère digitale du monde du vin poursuit son fourmillement d'initiatives.La sphère digitale du monde du vin poursuit son fourmillement d'initiatives. - crédit photo : DR
Les applications autour du vin continuent de se créer ou de se développer. Voici les dernières infos à ne pas manquer sur de la planète vin digitale.

Vivino

Vivino annonce vouloir doubler le nombre de ses utilisateurs français. Avec 16 millions d’utilisateurs dans 228 pays, Vivino est sans doute l’application sur le vin la plus téléchargée. Le mastodonte prend néanmoins l’allure d’une souris en France, pays du vin. Seuls 805 000 Français y sont abonnés. Qu’a cela ne tienne, l’entreprise qui a su convaincre les business angels parmi les plus prestigieux de la planète (Janus Friis, co-fondateur de Skype ;  SCP Neptune International, le fond d’investissement de Christophe Navarre CEO de Moët Hennessy…), a décidé de recruter un directeur national France. Ce dernier aura pour mission de piloter un programme destiné « à offrir aux utilisateurs français les meilleurs vins au meilleur prix ».

Winefunding

Lancée ce mois de mai, Winefunding veut éveiller le vigneron qui est en chacun de nous. Il s’agit d’une plateforme participative destinée à entrer au capital d’un domaine viticole ou d’une entreprise de la filière vin. Et ce n’est pas pour des petits projets. Le financement concerne des montants variant de 100 000 à un million d’euros. Les Winefounders peuvent soit entrer au capital pour un montant minimum de 1000 euros, soit réaliser un prêt (à partir de 100 euros). La sélection des projets se veut rigoureuse. Des experts comme Michel Bettane, Dominique Laporte ou Stéphane Derenoncourt donneront leur avis.

Avenue des vins

Pour ceux qui voudraient plutôt mettre la main à la poche dans un site marchand, Avenue des vins vient de lancer un appel aux fonds sur la plateforme Raizers. Fondé par Julien Guinand et Jacques Legros, le site met en relation vignerons et consommateurs. Enregistrant une participation mesurée (400 producteurs et 1600 particuliers), le site veut, à travers la levée de 500 000 euros, conquérir l’Europe.

TradeMachines

L’achat de matériel d’occasion est un gisement économique. Le site allemand TradeMachines y croit beaucoup. « Le potentiel du marché des machines d’occasion est énorme : plus de 380 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015 et une croissance moyenne de 40 % par an » annonce le site qui met en relation vendeur et acheteur de matériel d’occasion. Disposant désormais d’une url française, le site ambitionne d’atteindre 1,6 million d’euros fin 2016 de chiffre d’affaires. En 2015, la plateforme était déjà bénéficiaire de 750 000 euros.

Data agricole

L’exploitation des données est un des leviers de développement de services digitaux. Le ministère de l’Agriculture compte donner de l’oxygène à cette activité encore peu exploitée en agriculture. « Un portail de données pour l'innovation en agriculture sera mis en œuvre. L'objectif de ce portail est de mettre à disposition de l'écosystème agricole un ensemble important de données et d'informations, issues de diverses sources : données publiques, données des entreprises, données des agriculteurs ... » annonce le ministère. A vos algorithmes !

Tags : Digital

LAISSER UN COMMENTAIRE

Recopier le code :
Processing
© Vitisphere 2017 - Tout droit réservé