Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« Les acquisitions chinoises ont été significatives, mais sont toujours restés minoritaires par rapport aux investisseurs nationaux » note Charles Traonouëz, ajoutant que le pavillon chinois « est prégnant sur certaines appellations, comme Fronsac et Canon Fronsac où il pèse pour 15 à 20 % de la surface viticole, mais il ne représente que 3 % du vignoble de Bordeaux ».

Chute des investissements chinois dans le vignoble bordelais

Retour en infographie sur les acquisitions par des investisseurs de Chine de châteaux de Bordeaux, retombées à un faible niveau après s’être succédées à un rythme effréné.