Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Eric Taillet, viticulteur à Baslieux-sous-Châtillon (Marne) et membre de l’association Meunier Institut : 'Avec le réchauffement climatique, il faudrait pouvoir vendanger plus tôt. C’est pour cette raison que nous avons opté pour une mise en bouteille rapide pour que ce millésime puisse se conserver longtemps'.

Millésimera-t-on ou pas ?

Le Printemps des Champagnes a permis de découvrir le millésime 2018. Les vignerons vont-ils millésimer cette vendange historique tant en volume qu’en qualité ?