Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Éliminées des propositions gouvernementales, les idées d'augmentation des droits d'accises et d'instauration de prix minimum restent vives pour le lobby anti-alcool.

La surtaxation des vins enterrée par le gouvernement, réanimée par le CESE

Alors que le plan interministériel sur les addictions n'a pas retenu les propositions hygiénistes d'augmenter les droits d'accises ou de créer un prix minimum pour les alcools, l'assemblée socio-professionnelle revient à la charge en reprenant des conclusions de la Cour des Comptes.