Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Avec sept à huit mois de stocks de vins blancs et rouges, la filière argentine craint que la prochaine récolte ne soit la goutte qui fasse déborder le vase.

Une hausse de la vendange argentine fait, déjà, craindre une baisse des cours

En Argentine, la perspective d’une autre récolte croissante inquiète plus qu’elle ne rassure. La croissance de l’offre ne s’accompagnant pas de celle de la demande, mais des coûts de production.