Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« Nous avons un gros chantier à mener pour trouver les voies permettant une réduction de l'utilisation du cuivre sur les productions de tomates et les productions viticoles notamment » reconnaît Stéphane Travert, ce 3 juillet au Sénat.

La France prend la défense du cuivre… à 4 kg/ha

Interpellé par deux sénateurs viticoles, le ministre de l’Agriculture s’est clairement positionné pour la réhomologation européenne du cuivre, et le maintien d’un principe de lissage.