Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Les dirigeants de la société Nichifutsu Shoji et leurs salariés, dans les vignes d’Anjou à Coutures.

Premier investissement japonais en Anjou

Le groupe japonais Nichifutsu Shoji vient de reprendre un domaine de 5 hectares plantés en terres angevines. Objectif : en replanter autant et produire des vins naturels.