Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« Aujourd’hui, même ceux qui ont blindé leurs traitements n’ont pas une parcelle sans dégâts » souligne Vincent Pugibet.

« Là où il y a des cépages résistants, on dort sur nos deux oreilles ! »

C’est la question qui anime cette floraison : comment les nouvelles vignes résistantes aux maladies cryptogamiques réagissent-elles face à l’exceptionnelle pression du printemps 2018 ?