Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« Il était 15 heures ce samedi-là. Les grêlons sont tombés pendant dix minutes. Je ne croyais pas mes yeux quand j’ai vu mes parcelles… » se souvient Wilfried Gaudin.

7 millions de greffons martyrisés par les grêlons

Grêlées fin mai, dix pépinières viticoles anticipent une perte d’activité déjà estimée à plusieurs millions d’euros et plusieurs centaines d’hectares de vigne qui ne pourront être plantées l’an prochain.