Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Estimant « partir de rien », Thomas Gomes reconnaît pouvoir se permettre sur ses parcelles de faibles rendements (25 à 30 hl/ha).

Ce vigneron bordelais va planter grenache et syrah

Anticipant le réchauffement des terroirs girondins et jouant l'originalité, Thomas Gomes compte tester des cépages méridionaux dans l’Entre-deux-Mers. Tout en tirant partie de son expérience acquise sur des parcelles du Roussillon.