Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Didier Swingedouw définit les gelées tardives comme un gel arrivant après que le débourrement de la vigne ait débuté. Un risque qui est « la rencontre entre un aléa climatique et un système exposé et vulnérable (sans moyen de protection efficace). »

Plus de gelées dans les vignobles alsaciens, bourguignons et champenois

D’après des modèles climatiques et phénologiques, la probabilité des gels tardifs augmenterait avec la hausse des températures, qui fait également avancer la date de débourrement.