Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« Le rôle d’une interprofession n’est pas de financer un salon, mais d’appuyer les choix stratégiques correspondant aux besoins des opérateurs. Interloire ne finance rien du tout à Vinovision (excepté la logistique du stand de libre-dégustation, mis à disposition par Comexposium) » détaille Jean-Martin Dutour.

« Vinovision a le potentiel d’accueillir 1 000 stands à terme, dont 20 % de Loire »

Prêchant pour le salon des vins septentrionaux à Paris, le président de l’interprofession des vins de Loire (Interloire) est convaincu par sa capacité à devenir une place de marché de référence pour tous les vins septentrionaux. Notamment avec le renfort de Vinisud l’an prochain.