Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Pour 2016, lors du lancement des nouvelles autorisations de plantation, le vignoble charentais avait initialement posé des demandes par filière (125 ha pour les moûts et VSIG, 85 ha pour le vin de pays, 35 ha pour Cognac, 5 ha pour Pineau…).

Les autorisations de plantation 2018 cloisonnées entre Cognac, VSIG, IGP…

Sur 2 016 hectares de nouvelles surfaces demandés, l’eau-de-vie charentaise pèse pour 74 % des surfaces, suivie par les moûts et vins de France à 25 %. Les demandes s'assortissant d'un engagement jusqu'en 2030 dans chaque filière.