Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

Vu cette campagne au château des Belles Filles : un cep de vigne au début d’une attaque d’oïdium (à gauche), juste avant un traitement de Viti Essentia. Huit jours après, le résultat contenu, les champignons ayant séché sur les feuilles et grappes.

La promesse d’un purin d’ortie amélioré : en finir avec l’oïdium, contrôler le mildiou

Dans la famille émergente des produits de biocontrôle alternatif, Viti Essentia fait bande à part. N’ayant pas été testé préalablement in vitro, en laboratoire, mais ayant fait ses preuves à grande échelle, dans un domaine de Bergerac.

Code de validation : 3RAE

Merci de recopier le code :