Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

La punaise diabolique pourrait être présente d'ici deux à trois ans dans le vignoble européen, prévoit centre technique LTZ Augustenberg.

Punaise diabolique, la bombe à retardement

Le colloque transfrontalier sur les bioagresseurs invasifs du 9 novembre à Sainte-Croix-en-Plaine (Haut-Rhin) a mis en garde contre la menace potentielle pour la vigne de la punaise diabolique, Halyomorpha halys.

Code de validation : WhSf

Merci de recopier le code :