Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« Je n’ai pas toujours été tendre avec la place de Bordeaux (les vins n’étant pas toujours à un prix suffisant), mais il faut reconnaître qu’elle a un réseau de distribution que tout le monde nous envie » souligne Michel Rolland ce 19 septembre à la Cité du Vin (Bordeaux).

« On a peut-être un petit défaut à Bordeaux, l’arrogance »

À l'aube de ses quarante-cinquièmes vinificationsle célèbre œnologue conseil donne le pouls d’une filière girondine étourdie, mais pas groggy. Le tout dans un éclat de rire jovial caractéristique.