Envoyer par e-mail l'article :


Séparez les adresses e-mail par des virgules.

« À quelques exceptions prêts, les propriétés ont non seulement récolté des raisins de qualité, mais aussi en quantité. Dans les entreprises, on a le sourire ! » glisse Hubert de Boüard.

« Bordeaux peut être ambitieux pour ces primeurs, mais pas perdre la tête ! »

À l’ouverture des primeurs 2016, les conditions sont réunies pour repositionner Bordeaux sur le marché, pour autant que les prix restent raisonnables analyse le consultant et copropriétaire du château Angélus.